Une fin heureuse pour Kimi Raikkonen en Chine

Une fin heureuse pour Kimi Raikkonen en Chine
© DR

GP de Chine – Shanghai : Le moins que l’on puisse dire est que Kimi Raikkonen s’en sort plutôt bien à l’arrivée du Grand Prix de Chine.

Le pilote Ferrari s’élançait depuis la seconde position sur la grille de départ, mais rapidement, Iceman a été écarté par son équipe comme prétendant à la victoire en raison d’un rythme de course inférieur à celui de son coéquipier Sebastian Vettel.

Ferrari a alors décidé d’utiliser Kimi Raikkonen comme un véritable bouchon pour tenter de ralentir Valtteri Bottas afin que Sebastian Vettel puisse revenir sur le pilote Mercedes et le doubler pour reprendre la tête de la course.

Une fois son travail effectué, Kimi Raikkonen a pu rentrer au stand pour changer de gommes mais s’est retrouvé à la septième position du Grand Prix, perdant tout espoir de monter sur le podium.

Mais l’arrivée de la voiture de sécurité en piste a changé radicalement la donne et aura permis à Raikkonen de remonter dans la hiérarchie petit à petit jusqu’à s’emparer de la troisième place à l’arrivée de l’épreuve chinoise.

« J’ai eu un peu de mal à suivre les autres, ce n’était pas si mal mais c’était loin d’être idéal. » explique Kimi Raikkonen à l’arrivée de l’épreuve.

« Nous sommes restés en piste très longtemps, donc nous avons eu un peu de chance avec la voiture de sécurité. J’avais le rythme avec les pneus Médiums, mais à la fin il aurait été préférable d’avoir les pneus Tendres pour passer. »

« Au final ce n’est pas trop mal, j’étais rapide, mais c’était difficile de suivre les autres voitures. Je me contente de ma troisième place, car ça se présentait mal à un moment. »