Restez connéctés

GP du Mexique

Valtteri Bottas assure que Max Verstappen l’a bloqué

Publié

le

© Mercedes-AMG

Alors que Max Verstappen est sous investigation  à Mexico, Valtteri Bottas sait que ses propos pèseront lourd lorsque les commissaires prendront leur décision.

Le pilote Red Bull est sous investigation pour avoir gêné Valtteri Bottas en qualifications à l’entrée du stadium sur le circuit de Mexico.

Le pilote Mercedes affirme qu’il a bien été gêné par Verstappen, ce qui l’a obligé à bloquer une roue au freinage suivant et lui a donc ruiné son tour rapide.

« J’étais dans mon tour rapide, et je voyais en arrivant dans le dernier secteur qu’il allait lentement. » déclare Bottas. « Il est sorti lentement du virage 12 et a compromis ma trajectoire dans le virage 13. »

« J’ai bloqué une roue, ce qui a vraiment gâché mon tour.Je ne sais pas exactement ce que dit le règlement, ce que je sais c’est que ça a gâché mon tour et je n’ai eu qu’une seule chance. »

Valtteri Bottas s’élancera depuis la quatrième position demain sur la grille de départ, à moins que Max Verstappen n’écope d’une pénalité, ce qui ferait remonter le Finlandais automatiquement.

GP du Mexique

Renault admet une erreur de jugement avec l’équilibre moteur à Mexico

Publié

le

© Renault

Renault admet avoir fait une erreur au Mexique en essayant d’être un peu plus agressif dans son approche pour trouver le bon équilibre entre performance et fiabilité.

Max Verstappen a remporté le Grand prix du Mexique ce dimanche, mais son coéquipier Daniel Ricciardo, Nico Hulkenberg de Renault et Brendon Hartley de Toro Rosso se sont retirés après une défaillance de l’unité de puissance Renault.

Le directeur général de Renault Sport Racing, Cyril Abiteboul, admet que le constructeur français n’avait tout simplement pas assez bien préparé l’effet de l’altitude sur le moteur ce week-end.

« Nous avons fait une erreur de jugement dans la préparation, dans la manière dont nous avons voulu équilibrer la performance et la fiabilité. » déclare Abiteboul à Autosport.

« Il est clair que lorsqu’on regarde le rythme de la voiture sur tout le week-end, beaucoup d’équipes sont venues ici en adoptant la bonne approche quand il s’agit de régler les paramètres du moteur et du châssis. »

« Nous étions extrêmement compétitifs, mais nous étions incapables d’atteindre le bon niveau de fiabilité pour ce niveau de performance. »

« En même temps, ce jugement a permis à une voiture propulsée par un moteur Renault d’être sur la plus haute marche du podium. »

« Ce sont les conditions climatiques, mais nous le savions, nous venons ici depuis deux années. Nous savions à quoi nous attendre, il n’y a donc pas d’excuses. »

Continuer à lire

GP du Mexique

Un week-end difficile pour Renault malgré une victoire à Mexico

Publié

le

© Renault

Après un bon début au Grand Prix du Mexique, la réussite se détournait des pilotes Renault avec aucune des deux monoplaces à l’arrivée.

Nico Hülkenberg, qui gagnait une place au départ avant de se hisser jusqu’à la quatrième position, rencontrait un problème sur le système de récupération d’énergie et abandonnait pour raisons de sécurité.

Également auteur d’un bon envol lui permettant de passer septième, Carlos Sainz effectuait un arrêt au stand au deuxième tour, après un tête-à-queue à haute vitesse. Alors qu’il était dix-septième, il devait se retirer à cause d’un problème mécanique.

« Nous avons vécu un Grand Prix du Mexique très difficile, avec plusieurs incidents au cours du week-end. En course, l’abandon de Nico et d’au moins une de nos voitures clientes nous rappelle que la fiabilité moteur n’est pas au rendez-vous ; cela a de lourdes conséquences pour nous et nos clients. » explique Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing.

« Nous connaissons les contraintes de ce circuit en altitude, qui impose des compromis entre performance et fiabilité. Si la performance a été au rendez-vous avec de très bonnes qualifications des différentes voitures motorisées par Renault, force est de constater que l’équilibre entre performance et fiabilité n’était pas bon. »

« La très belle victoire de Max Verstappen confirme le potentiel du moteur et je tiens à le féliciter pour cette très belle course. Félicitations à Lewis Hamilton qui rentre un peu plus dans l’histoire de ce sport. Pour nous il s’agit aujourd’hui de conserver notre motivation pour les deux dernières courses, et de nous concentrer sur nos objectifs. »

Continuer à lire

GP du Mexique

Esteban Ocon était tout proche du podium à Mexico

Publié

le

© Force India

Esteban Ocon a bien cru ce dimanche qu’il allait signer son premier podium en Formule 1 au volant de sa Force India.

Le pilote français a profité de l’accrochage survenu au premier tour de course entre les prétendants au titre pour s’emparer de la troisième place de la course.

Mais l’apparition d’une voiture de sécurité virtuelle n’a pas joué en la faveur d’Esteban Ocon, qui a vu Kimi Raikkonen lui passer devant. Le Français ne pouvait pas cacher sa frustration à l’arrivée de la course.

« J’y ai cru, c’est un peu amer le goût à la fin. » déclare Ocon. « C’est comme ça, on ne pouvait pas faire mieux, Raikkonen a plus profité de la VSC, mais bon c’est quand même 10 points, c’est un super week-end. »

« Je suis à la fois déçu et content, j’ai été troisième pendant un long moment, j’ai pris un bon départ et je me suis tenu à l’écart des problèmes. »

« J’y ai cru, mais la chance n’a pas été de notre côté avec la voiture de sécurité virtuelle. Nus avons fait le maximum possible, nous faisons du très bon travail, nous persévérons et nous finirons par y arriver. »

Lorsqu’on lui demande s’il pouvait jouer le podium sans l’apparition de la VSC, Ocon répond : « Je ne sais pas, je pense que oui, mais on ne peux pas prédire l’avenir. Nous avons utilisé la stratégie optimale aujourd’hui, il n’y avait rien de plus à prendre. »

Esteban Ocon termine le Grand Prix du Mexique 2017 à la cinquième position, le Français a dominé son coéquipier Perez au Mexique ce week-end.

Continuer à lire

GP du Mexique

Carlos Sainz a abandonné par précaution à Mexico

Publié

le

Carlos Sainz révèle qu’il ressentait quelque chose de bizarre sur sa RS17 ce dimanche à Mexico, le pilote Renault a donc été rappelé au stand pour abandonner.

Renault n’aura marqué aucun point au Mexique ce week-end avec un double abandon, mais si la panne de Nico Hulkenberg semble être connue, celle qui a touché la voiture de Sainz l’est moins.

« C’est dommage, car nous étions rapides, nous avions vraiment une chance de marquer des points. » déclare Carlos Sainz. « Après les premiers tours de course, j’ai remarqué quelque chose d’anormal. »

« Il y avait quelque chose d’étrange sur la voiture, j’ai perdu le contrôle de la voiture au virage 5, et il y avait beaucoup de morceaux sur la piste. Je ne sais pas ce qu’il s’est passé, mais l’équipe m’a rappelé au stand pour abandonner. »

« Nous avons eu plusieurs problèmes aujourd’hui, mais nous n’avons pas été les seuls. Nous avons dû abandonner par précaution, parce qu’il y avait vraiment quelques chose d’étrange sur le volant. »

 

Continuer à lire

GP du Mexique

Vettel peut se consoler avec le titre de pilote du jour à Mexico

Publié

le

© Ferrari

Auteur de la pole position, Sebastian Vettel n’a pas connu un Grand Prix du Mexique facile ce dimanche en terminant quatrième.

Le pilote Ferrari devait impérativement terminer premier ou deuxième du Grand Prix du Mexique pour se donner encore une chance de décrocher le titre mondial, mais l’Allemand devra se consoler avec le titre de pilote du jour.

L’Allemand a effectué une incroyable remontée jusqu’à la quatrième place, alors qu’il a été victime d’un accrochage dans le premier tour avec Lewis Hamilton.

Les deux hommes se sont touchés et ont été obligés de rentrer au stand pour effectuer des changements de pneus et d’aileron pour Vettel.

Mais finalement, la remontée folle du pilote Ferrari n’aura pas suffit à empêcher Lewis Hamilton de devenir quadruple champion du monde à Mexico.

 

 

Continuer à lire

GP du Mexique

Max Verstappen n’a même pas forcé à Mexico

Publié

le

© Red Bull Content Pool

Expulsé du podium la semaine dernière à Austin pour avoir dépassé les limites de la piste dans le dernier tour de course, Max Verstappen a cette fois-ci bien mérité d’y monter.

Le pilote Red Bull a pris le dessus sur Sebastian Vettel dés le premier virage à Mexico, s’emparant de la tête de la course, pour ne jamais la lâcher.

Au terme des 7 tours de course du Grand Prix du Mexique, Max Verstappen remporte la course au volant d’une Red Bull RB13 impressionnante en termes de performance ce dimanche.

« Le départ a été crucial, j’ai fait l’extérieur [à Vettel] et ça a marché de suite. » explique Verstappen. « Je n’avais plus qu’à gérer les pneus et la voiture, mais elle était géniale en course. »

« Je remercie évidemment Red Bull, sans qui ce ne serait pas possible, et après la semaine dernière, je pense qu’aujourd’hui était une course parfaite. »

« J’étais sur un rythme de croisière, c’était génial, c’était bon à voir. Ensuite, j’ai fait ma course en creusant l’écart. » conclut le pilote Red Bull sur le podium du Grand Prix du Mexique.

Max Verstappen est désormais sixième au championnat pilote, il ne reste plus que deux courses avant la fin de la saison.

 

Continuer à lire
.

Copyright © 2017 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est accrédité par la FIA, ce qui autorise les journalistes du site F1only.fr à se rendre sur les circuits du calendrier officiel de la Formule 1.Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.