Connect with us

Vettel : « Le point fort de Mercedes sont les qualifications »

© Mercedes-AMG

Ferrari

Vettel : « Le point fort de Mercedes sont les qualifications »

Sebastian Vettel pense que le rythme des Mercedes lors des séances de qualifications est une nouvelle fois le point fort de l’équipe championne du monde. Le pilote Ferrari a vu son écart au championnat du monde pilotes se réduire considérablement à Silverstone en raison de la victoire de Lewis Hamilton.

Mercedes a signé la pole position lors de huit des dix premières courses de la saison, et Ferrari n’a plus gagné depuis le Grand Prix de Monaco en mai. Selon le quadruple champion du monde, les qualifications sont un axe clé pour l’équipe.

« Il est probablement vrai que Mercedes a été plus forte lors des dernières courses, mais je pense que la véritable clé sont les qualifications. » déclare Vettel. « Ils sont capables d’augmenter la puissance moteur, et ils gagnent entre trois et six dixièmes sur les lignes droites. »

« A Bakou, ils étaient sept dixièmes plus rapides, et en Autriche c’était une demi-seconde. C’est quelque chose que nous ne pouvons pas faire, nous y travaillons, mais cela ne se fait pas du jour au lendemain. Il n’y a aucune raison de s’inquiéter ou de paniquer, mais nous devons en être conscients. Ils sont très rapides, ils ont quelques avantages sur lesquels nous devons travailler, et cela pourrait bien changer la donne. »

Cependant, selon Sebastian Vettel, il ne faut surtout pas oublier le pas en avant effectué par Ferrari depuis la saison 2016.

« L’année dernière, nous étions loin, très loin. Cette année nous nous sommes rapprochés de Mercedes pour la majorité de l’année. Nous ne devons pas oublier d’où nous venons, nous avons fait le plus grand pas en avant de toutes les équipes. Red Bull a déclaré tout l’hiver à quel point ils seraient bons cette année, mais actuellement, ils ne sont pas là. »

« Tout le monde pousse beaucoup, et nous travaillons dur pour essayer de réduire cet écart que possède Mercedes en qualifications. Nous savons quoi faire, mais ce n’est pas simple. » conclut Sebastian Vettel.

To Top