Voici comment fonctionne un volant de F1 en 2017

Voici comment fonctionne un volant de F1 en 2017

Il est le cerveau de la voiture, sans lui, les monoplaces seraient obligées de rester au garage, il s’agit de la pièce qui a subi la plus grosse évolution au cours des dernières décennies, nous voulons bien-sûr parler du volant d’une Formule 1. Voici une petite explication de la fonction de chaque bouton que les pilotes Red Bull ont devant eux à chaque fois qu’ils montent dans leur monoplace.

DIFFERENTIAL

Le différentiel permet de contrôler la puissance transmise aux roues arrière, régulant la vitesse de rotation de chaque roue de façon indépendante.

NEUTRAL

Ce bouton permet au pilote de mettre la boîte de vitesses en point mort. Il pourra s’en servir lors d’un arrêt au stand, d’un accident ou bien si un problème est détecté sur la boîte de vitesses.

RADIO

Il permet au pilote de communiquer avec son équipe, ce bouton fait partie de la check-list des pilotes lors du tour de mise en grille avant chaque course, il est essentiel que la radio fonctionne correctement afin que les pilotes reçoivent les informations les plus importantes en temps réel. En cas de panne de la radio, il reste toujours la solution du panneautage depuis le bord de la piste.

ECRAN

Il s’agit de l’écran de contrôle polyvalent mis à disposition du pilote, il pourra vérifier un tas d’informations, comme la température des pneus, d’huile, du moteur, le niveau de charge de la batterie, sa vitesse, les rapports engagés……etc En outre, l’équipe peut envoyer en temps réel une information particulière sur cet écran, comme l’a fait Mercedes en 2014 à Abou -Dhabi, lorsque Lewis Hamilton a remporté le titre mondial. Le pilote britannique a pu voir un dessin apparaître sur son écran avec le drapeau britannique.

BRAKE BALANCE

Le pilote peut varier le pourcentage de freinage entre l’avant et l’essieu arrière. Avec la balance des freins, le pilote peut récupérer plus ou moins d’énergie pour pouvoir signer un temps rapide sur le prochain tour.

DRINK

En appuyant sur ce bouton, le pilote actionne une pompe dans sa gourde, il peut alors se réhydrater, mais attention, la quantité de liquide est limitée et le système peut tomber en panne occasionnellement. De plus, avec la chaleur dans le cockpit, la fameuse substance, qui n’est pas que de l’eau, peut très vite devenir chaude.

FUEL MIX

Permet au pilote de contrôler le mélange de carburant durant la course sur une base commune de 105 kilos de carburant disponibles au départ. Tout dépendra du besoin de puissance du pilote à certaines étapes du Grand Prix. Cliquez sur page 2 un peu plus bas pour voir la suite.


1
2