Voici le mot de la fin !

Voici le mot de la fin !

Chers lecteurs et lectrices,

Il est désormais temps de passer à 2018 après une saison 2017 riche en action, même si Mercedes a une nouvelle fois dominé la concurrence en décrochant le titre pilote [pour Lewis Hamilton] et le titre constructeur.

Certes, la domination du constructeur allemand en Formule 1 peut créer chez certains une certaine frustration de ne pas voir d’autres équipes pouvoir venir se battre aux avants postes, mais Ferrari a tout de même largement haussé son niveau de jeu cette année [5 victoires en Grand Prix] et nous aura offert un beau spectacle sur quelques courses.

Vous êtes de plus en plus nombreux et nombreuses à estimer que la Formule 1 n’est plus aussi attrayante que par le passé et vous avez certainement raison. Je ne pourrai donc pas vous promettre que 2018 sera une année riche en actions, rebondissements et suspens à chaque course mais je pense sincèrement que les nouveaux propriétaires de la discipline [qui ont pris les commandes de la F1 début 2017] ont eu le temps en une année de voir ce qui allait et ce qui n’allait pas dans votre sport préféré.

Nous avons déjà pu constater de réels progrès en la matière durant cette saison 2017 avec notamment, une plus grande liberté de parole pour les pilotes et équipes, une plus grande ouverture sur les réseaux sociaux [partenariat de la F1 avec Snapchat], la mise en place des F1 Live comme à Londres où le succès était au rendez-vous, ou encore un véritable show à l’Américaine lors du Grand Prix des Etats-Unis.

Mais la révolution est aussi en marche sur les circuits de F1 lors des week-ends de Grand Prix, puisque la Formule 1 a mis en place un championnat de eSport sur des simulateurs. Ces simulateurs sont présents dans des fans zones sur quelques circuits du calendrier, où les fans peuvent venir se divertir entre chaque séance de roulage.

Je pense que nous n’en sommes qu’aux balbutiements de cette nouvelle ère Liberty Media et il faudra certainement quelques années pour que tout se mette réellement en place afin de trouver le juste équilibre entre sport et divertissement. Car oui, la Formule 1 n’est plus simplement que du sport, mais est bel et bien devenue un divertissement à part entière où le spectacle et les acteurs doivent bien souvent s’adapter aux pays qu’ils visitent et surtout aux nouveaux marchés qui n’ont pas encore été exploités par le produit F1.

Il faudra donc vous y faire, vous devrez très certainement changer vos habitudes prises au cours des dernières années avec des courses programmées le dimanche après midi à 14h. La tendance sera plus en début de soirée ou bien à des heures moins conventionnelles afin de s’adapter une fois encore aux différents marchés que la Formule 1 vise car oui, la Formule 1 n’est pas un sport destiné uniquement à l’Europe, mais est bien un sport spectacle destiné à toucher le monde entier.

En ce sens, les Américains de Liberty Media devraient nous réserver quelques surprises dés 2018 et nous devrons nous adapter comme nous l’avons toujours fait parce que nous sommes des passionnés.

Quoi de neuf en 2018 ? 

Pas de grosse révolution en F1 en 2018 sur le plan technique, si ce n’est l’introduction du système de protection de la tête des pilotes : Le Halo.

Maintes fois critiqué pour son esthétique, introduction repoussée à plusieurs reprises, le Halo sera finalement bien de la partie à partir de 2018 et vous prendrez l’habitude de le voir sur vos écrans petit à petit. Là encore vous vous adapterez c’est certain.

Le retour du Grand Prix de France le 24 juin 2018

Pour nous Français, ce sera incontestablement la grosse nouveauté de l’année : le retour de la Formule 1 sur nos terres après dix ans d’absence. Programmé le 24 juin 2018, le Grand Prix de France se tiendra sur le tracé Paul Ricard au Castellet et là encore vous vous adapterez.

En effet, beaucoup reprochent ce choix du Paul Ricard pour le retour de la F1 en France, considérant ce circuit comme pas assez spectaculaire avec ses longues lignes droites et l’absence de bacs à gravier tout autour de la piste.

Mais pour les plus sceptiques, sachez que le Paul Ricard est actuellement en pleine phase de travaux pour améliorer certains virages, ajouter des tribunes, des parkings et resurfacer la totalité de la piste. L’inauguration du circuit en configuration « Grand Prix de France » aura lieu le 8 février prochain.

McLaren de retour ? 

McLaren sera-t-elle de retour au sommet ? C’est LA question que tout le monde se pose en cette fin d’année. Difficile de répondre avec certitude mais force est de constater que l’arrivée du moteur Renault à l’arrière de la McLaren en 2018 donnera certainement plus de chances à l’équipe de Woking que lors des trois dernières années avec Honda.

Et si Honda fournissait un moteur compétitif à Toro Rosso ? 

On ne demande que ça. Qui ne rêverait pas de voir une petite équipe de fond de peloton venir jouer avec les grands constructeurs à l’avant de la grille ?

La probabilité de voir Toro Rosso se battre pour des victoires ou des pôles est bien mince mais la formation basée à Faenza pourrait venir jouer les troubles fêtes sur des tracés urbains où la puissance moteur n’est pas un élément primordial.

Il faudra de toute manière que Toro Rosso fournisse un châssis compétitif avant même que Honda ne leur fournisse une unité de puissance compétitive, l’un ne va pas sans l’autre.

Vous l’avez compris, 2018 va nous offrir très certainement de belles surprises et vous ne raterez rien si vous continuez à rester fidèles à F1only.fr où quelques surprises vous attendent également.

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de passer un excellent réveillon de fin d’année avec toutes les personnes qui comptent pour vous. Je vous donne rendez-vous dès le 1er janvier 2018 pour de nouvelles aventures.

Je vous la souhaite bien bonne, et n’oubliez pas que celui qui conduit, c’est celui qui ne boit pas…

Cesare