Carlos Ghosn se dit « faussement accusé » lors de sa première comparution

Carlos Ghosn, le PDG de Renault, a comparu pour la première fois devant un juge ce mardi au Japon. Lors de sa comparution, Ghosn s’est dit « faussement accusé et détenu de façon injuste ».

Vêtu d’un costume sombre, sans cravate et sandales vertes au pied, Carlos Ghosn est apparu devant le juge nettement amaigri, comme le précisait son fils ce dimanche dans un entretien accordé au JDD.

Menotté, avec une corde autour de la taille, Ghosn s’est exprimé en Anglais et a ainsi rappelé avoir dédié « deux décennies de sa vie à relever Nissan et bâtir l’alliance ».

Il a affirmé avoir agi « avec honneur, légalement et avec la connaissance et l’approbation des dirigeants de la compagnie ».

Le juge a justifié de son côté la mise en détention par un risque de fuite à l’étranger et l’altération des preuves : « Il y a suffisamment d’éléments pour estimer que le suspect pourrait inciter des personnes à dissimuler des infractions. » a déclaré le magistrat Yuichi Tada.

Carlos Ghosn a été mis en examen le 10 décembre pour dissimulation aux autorités boursières d’une partie de ses revenus perçus chez Nissan : environ 5 milliards de yens (38 millions d’euros) sur cinq années, de 2010 à 2015.

A l’issue de cette première garde à vue, il a fait l’objet d’un nouveau mandat d’arrêt pour une minoration similaire d’émoluments, mais cette fois entre 2015 et 2018, puis d’un troisième, pour abus de confiance

Après des espoirs de libération déçus en décembre, le magnat automobile arrive vendredi au bout de sa troisième garde à vue, mais il peut rester en prison dans l’attente de son procès ou même être arrêté sur de nouvelles charges.

De son côté, Nissan a déclaré dans la foulée de cette comparution qu’une enquête interne avait permis de mettre au jour des preuves substantielles et convaincantes de fautes commises par son ancien président.

A la suite de cette comparution, le magistrat a donc justifié le maintien en détention du PDG de Renault par risque de fuite à l’étranger.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Lando Norris veut battre Carlos Sainz lors de chaque séance

La partie arrière de la Toro Rosso sera identique à celle de la Red Bull en 2019