Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix du Brésil

A deux points d’une exclusion, Gasly admet être dans une situation “délicate”

SAO PAULO, BRAZIL - NOVEMBER 10: Pierre Gasly of France and Scuderia AlphaTauri talks to the media in the Paddock during previews ahead of the F1 Grand Prix of Brazil at Autodromo Jose Carlos Pace on November 10, 2022 in Sao Paulo, Brazil. (Photo by Peter Fox/Getty Images) // Getty Images

Le Français Pierre Gasly admet qu’il se retrouve dans une situation embarrassante, alors qu’il ne lui reste plus que deux points sur sa Superlicence avant d’être banni d’une course comme le stipule la réglementation.

Comme un conducteur lambda, les pilotes de F1 ont une sorte de permis à points tout au long de leur carrière. Tout pilote qui totalise douze points de pénalité sur une période de 12 mois se verra banni lors d’une course. Jusqu’à présent, aucun pilote de Formule 1 n’a encore été exclu, mais le Français Pierre Gasly se retrouve dans une situation délicate puisqu’il ne lui reste que deux points avant d’être suspendu le temps d’un week-end.

Rien que sur le mois d’octobre, Gasly a écopé de cinq points de pénalité entre les Grands Prix du Japon, des Etats-Unis et celui du Mexique, ce qui veut dire qu’il ne lui reste que deux points jusqu’au mois de mai prochain, alors qu’il débutera en 2023 un nouveau chapitre dans sa carrière en rejoignant l’équipe Alpine.

Interrogé ce jeudi à la veille du Grand Prix du Brésil sur cette situation, Pierre Gasly admet qu’il s’agit pour lui d’un gros fardeau et qu’il va discuter avec la FIA pour tenter de trouver une solution : “Je ne vais pas mentir, c’est une situation très désagréable et assez délicate. D’une certaine manière, c’est un peu gênant d’être dans une position où je pourrais être banni pour une course après la saison que j’ai faite.” a déclaré le Français ce jeudi à Interlagos.

“Je n’ai pas vraiment l’impression d’avoir été particulièrement dangereux au cours des douze derniers mois, et ce serait certainement une sanction sévère. Mais il y a eu beaucoup de discussions avec la FIA pour essayer de trouver une solution, parce que personnellement, je veux faire toutes les courses et je veux finir la saison de la meilleure façon possible avec AlphaTauri.”

“Je veux faire toutes les courses en 2023 et avoir le maximum de chances de performer pour Alpine. Evidemment, il y a beaucoup en jeu parce que personne ne sait ce qu’il va se passer en 2023. Je pourrais me retrouver avec une voiture incroyable, me battre pour le championnat par exemple. Donc, je ne peux pas prendre le risque d’être banni d’une course et perdre tous mes espoirs de championnat. C’est une situation très délicate.”

Le Français estime que le système de pénalité mis en place actuellement par la FIA est “trop strict” et va donc poursuivre ses discussions avec l’instance dirigeante : “La façon dont le règlement est rédigé est strict pour les pilotes et les sanctions sont trop sévères, même si ce n’est pas toujours lié à une conduite dangereuse.”

“C’est certain que les pénalités ont de grandes répercutions sur les équipes et les pilotes au championnat. J’espère donc que nous aurons plus de discussions et que nous pourrons trouver une solution avant le week-end afin de ne pas nous retrouver dans une situation idiote lorsque je serai banni pour un week-end de course.”

“Ce serait terrible pour moi et certainement pas la façon dont j’ai vu grandir le sport. Je ne pense pas que ce soit la bonne approche. Je ne peux pas aborder la saison prochaine avec seulement deux points et ce risque au dessus de ma tête. Mais en même temps, pour le moment il n’y a pas de solution claire et j’espère qu’il y aura une solution pour 2023.”

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.