Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix de Monaco

Un débris sur la piste aurait causé la casse du disque de freins sur la Sauber de Leclerc

crash de Charles Leclerc à Monaco

Charles Leclerc a dû abandonner au Grand Prix de Monaco dimanche dernier après que le pilote Sauber ait perdu le contrôle de sa monoplace à la sortie du tunnel en raison d’une défaillance sur le système de freins.

Le pilote monégasque a alors percuté violemment l’arrière de la Toro Rosso de Brendon Hartley, qui a dû oui aussi abandonner en raison de ce contact. Le choc a été très violent, mais fort heureusement, les pilotes n’ont pas été touchés dans cet accident.

Les résultats de la première enquête menée par l’équipe Sauber ont démontré que le disque avant gauche monté sur la voiture de Leclerc s’est brisé net, sur l’une des pistes du calendrier relativement souple avec les freins.

Mais selon les dernières analyses, le disque de frein aurait cassé en raison d’un débris présent sur la piste et qui aurait pu venir se loger dans l’écope de freins avant de la Sauber C37, provoquant la casse brutale du disque.

Cependant, il faudra encore attendre les derniers résultats officiels pour être certains de la cause de cette rupture soudaine du disque de freins au Grand Prix de Monaco.

Le Monégasque sentait sa pédale de freins de plus en plus spongieuse au fil des tours, mais Charles Leclerc gardait l’espoir de pouvoir terminer la course, d’autant que Brendon Hartley, qui était juste devant lui, allait devoir purger une pénalité de cinq secondes à l’arrivée de l’épreuve.

Mais malheureusement, le choc très violent entre les deux monoplaces a mis au tapis le Monégasque, ainsi que Brendon Hartley, qui a tout de même réussi à rentrer jusqu’au stand avec une voiture passablement abîmée sur l’arrière.

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.