max verstappen red bull

Accusée de triche par Verstappen, la Scuderia répond au Néerlandais

Ce dimanche après le Grand Prix des Etats-Unis, Max Verstappen n’a pas hésité à accuser ouvertement Ferrari de triche.

Le jeune pilote Red Bull, qui a terminé à la troisième position ce dimanche à Austin, a fait une déclaration d’après course qui a obligé le directeur de la Scuderia Ferrari à lui répondre directement.

Cette semaine, la FIA a envoyé une directive technique à toutes les équipes de F1 pour leur rappeler la réglementation sur le débit du carburant à la suite d’une demande de clarification de l’équipe Red Bull, qui accusait indirectement Ferrari de contourner la réglementation sur le débit de carburant.

Depuis l’envoi de cette directive technique, les Ferrari n’ont pas réussi à décrocher la pole position ce week-end à Austin et le meilleur résultat obtenu ce dimanche en course est la quatrième place de Charles Leclerc.

Interrogé après la course à Austin sur les performances de Ferrari, Max Verstappen n’est pas passé par quatre chemin en déclarant : « C’est ce qui arrive lorsqu’on arrête de tricher. Evidemment, nous devons désormais garder un œil là-dessus. »

Ces propos ont rapidement fait réagir le directeur de la Scuderia Ferrari, qui appelle Verstappen à plus de prudence avec ses commentaires qui font « du tort à la F1 ».

« J’ai lu et entendu de nombreux commentaires ce week-end au sujet d’une directive technique et de son incidence sur les performances de nos voitures, et j’ai entendu des commentaires à la fin de la course qui sont très décevants. » a déclaré le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto.

« Dans les faits, je pense que nous étions très proches de la pole position samedi [12 millièmes], tout comme lors du dernier Grand Prix. Je pense que Seb aurait pu faire la pole, mais il a peut-être été trop prudent dans un virage. »

« Charles de son côté a rencontré un problème dans la matinée, il a perdu la troisième séance d’essais libres, puis a dû revenir avec une ancienne Spec de moteur sur sa voiture. Finalement, lorsqu’on regarde sa performance en Q3 et ce qui aurait pu être fait sans le problème rencontré le matin, je suis quasiment sûr qu’il aurait pu faire la pole lui aussi. Donc, je ne vois pas où est le problème. »

« Pendant la course, la vitesse en ligne droite n’était certainement pas un problème, alors que nous avons rencontré de vrais ennuis avec l’adhérence de la voiture lors du premier relais pour les deux pilotes. »

« Je pense que c’est le genre de commentaire qui fait du tort à la F1, ce n’est pas bon pour la F1 et je pense que tout le monde devrait être un peu plus prudent. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

robert kubica haas

L’équipe Haas confirme des discussions « très complexes » avec Robert Kubica

sebastian vettel austin ferrari

Le vibreur ajouté par la FIA à Austin à l’origine du bris de suspension de Vettel ?