F1 - Mercedes veut que les tests sur les ailerons soient en place avant Bakou
in

Mercedes veut que les tests sur les ailerons soient en place avant Bakou

Il y a quelques jours, la FIA a envoyé une directive technique dans laquelle elle stipule que des tests d’appui et de déformation renforcés des ailerons arrière entreront en vigueur à partir du mois prochain (le 15 juin).

Depuis le début de la saison, l’aileron arrière de la Red Bull RB16B fait couler beaucoup d’encre en raison de sa flexibilité prononcée lorsque la monoplace est en ligne droite, ce qui a conduit certains concurrents à s’interroger sur la légalité de cet aileron.

En réponse donc, la FIA a décidé de mettre en place de nouveaux tests de flexibilité, mais  sans pour autant suggérer qu’une équipe en particulier enfreignait les règles.

En plus des tests, la FIA utilisera également des caméras embarquées pour surveiller la vitesse de flexion des ailerons arrière, les équipes devant mettre 12 marques sur certaines zones de l’aileron pour permettre l’analyse.

Interrogés cette semaine à Monaco au sujet de ces tests qui débuteront le mois prochain, les patrons des équipes McLaren et Mercedes, Toto Wolff et Andreas Seidl, aimeraient qu’ils soient introduits bien plus tôt, avant le Grand Prix d’Azerbaïdjan où un aileron arrière flexible peut être extrêmement efficace.

« Mon point de vue est très similaire à celui d’Andreas [Seidl]. » explique Toto Wolff, directeur de l’équipe Mercedes.

« Nous avons vu dans le passé que des restructurations complexes demandaient un certain délai aux équipes. Il est clair que si vous avez deux courses consécutives, ou même deux semaines, c’est trop court pour que tout le monde puisse s’adapter. »

« Mais nous avons quatre semaines jusqu’à Bakou [la prochaine manche du championnat] et il est incompréhensible que dans ces quatre semaines vous ne pouvez pas rigidifier un aileron arrière pour une piste où les ailerons arrière flexibles sont probablement les plus efficaces. »

« Cela nous laisse dans un no man’s land, parce que la directive technique dit que le mouvement de certains ailerons arrière a été jugé excessif. Donc, des équipes qui utilisent ce type d’aileron sont sujettes à des protestations et cela devrait probablement aller jusqu’à la Cour d’Appel Internationale et je pense que personne n’a besoin d’une telle situation. »

Ailleurs dans le règlement, la FIA ajoute qu’elle « se réserve le droit d’introduire d’autres tests de charge / détection sur toute partie de la carrosserie qui semble (ou est soupçonnée de) bouger pendant que la voiture est en mouvement. »

Pour permettre une transition vers ces nouvelles exigences de charge / déformation, la FIA autorisera une tolérance de 20% pour le premier mois de ces nouveaux essais.

F1 - Yuki Tsunoda reçoit une boîte de vitesses neuve à Monaco

Yuki Tsunoda reçoit une boîte de vitesses neuve à Monaco

F1 - Le circuit de Bahreïn lance un appel d'offres pour la construction d'une centrale solaire

Le circuit de Bahreïn lance un appel d’offres pour la construction d’une centrale solaire