l'Alfa Romeo C38 à Barcelone

Alain Prost n’est pas convaincu que les nouvelles règles aident pour les dépassements

Alain Prost admet qu’il n’a pas encore été convaincu que les nouvelles règles 2019 vont permettre aux pilotes de se suivre plus facilement pendant les courses.

Le Français, qui travaille désormais pour Renault en F1, admet qu’après huit jours d’essais à Barcelone, le changement de réglementation aérodynamique, censé favoriser les dépassements en course en limitant l’effet négatif des turbulences dans le sillage des voitures, n’a pas encore prouvé son efficacité.

Selon Alain Prost, il aurait peut-être mieux valu attendre l’introduction des nouvelles règles en 2021 et en profiter pour changer beaucoup plus de choses.

« Mais en F1, on ne croit que ce qu’on voit ! » souligne Alain Prost, quadruple Champion du Monde et aujourd’hui consultant pour Renault F1, au micro de la RTBF.

« C’est un changement de règlement qui a coûté beaucoup d’argent, avant un autre changement de règlement important, dont on ne connaît pas encore les détails, en 2021. »

« Il aurait peut-être mieux valu attendre 2021 et changer fondamentalement beaucoup plus de choses. »

Prost n’est pas convaincu

« Pendant les essais hivernaux, ils ne se suivent pas forcément souvent, ils ne peuvent donc pas encore dire si ce sera plus simple de suivre une autre voiture et si ça facilitera les tentatives de dépassement, mais il y a une petite tendance à dire que c’est positif. »

« J’espère pour ma part que ce sera très positif, parce qu’on a aussi besoin de ça. Mais je ne suis pas complètement convaincu que ce sera le jour et la nuit. »

« Ce ne sera en tout cas pas à Melbourne qu’on verra la différence, parce que c’est un circuit où il est toujours difficile de dépasser. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

williams fw42 barcelone

Williams salue « l’énorme effort collectif » pour mettre la FW42 en piste

Ferrari SF90 de Vettel crash barcelone

Une enquête est toujours ouverte chez Ferrari pour trouver la cause du crash de Vettel