Alex Albon sera moins nerveux que l’an passé à Melbourne

alex albon red bull

Avec une année d’expérience en Formule 1, Alex Albon aborde cette première course de la saison de manière plus détendue avec Red Bull.

En 2019, Alex Albon faisait ses débuts en Formule 1 au volant de la Toro Rosso lors du Grand Prix d’Australie à Melbourne.

Cette année, le Thaïlandais va aborder cette course dans le baquet d’une Red Bull avec des ambitions à la hausse et une nervosité moindre : « J’étais nerveux à la même époque l’année dernière car c’était ma première course en Formule 1 et je n’avais encore jamais été à l’Albert Park auparavant. »

« Cette année, il s’agit davantage de maximiser la course en elle-même. Nous avons effectué de bons tests de pré-saison et maintenant il s’agit de tout mettre en œuvre à Melbourne. »

Le circuit de l’Albert Park est loin d’être le plus facile de la saison. Une concentration maximale sera donc nécessaire pour y réaliser un bon week-end : « La piste de l’Albert Park n’est pas un circuit facile. Je dirais même que c’est l’une des pistes les plus difficiles sur lesquelles nous nous rendons et c’est la première de la saison, donc il faut y être prêt. »

« La piste en elle-même est très sale mais aussi très rapide, surtout pour un circuit en ville. Techniquement, elle est très difficile et c’est un des circuits les plus bosselés du calendrier. »

« Il y a beaucoup d’ombres sur la piste avec les arbres qui la bordent donc il y a également beaucoup de feuilles sur le sol. Il est facile d’y faire une erreur et si vous sortez de piste, c’est très pénalisant. » conclut Albon.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.