Allocation moteurs : Racing Point Force India doit-elle repartir de zéro ?

24 août 2018

Le fait que Force India ait changé de nom ce jeudi pour devenir Racing Point Force India signifie que l’équipe renonce à l’intégralité des points qu’elle a pu marquer au championnat constructeurs cette saison.

Racing Point Force India repart donc de zéro et se retrouve dernière du classement constructeurs avant le Grand Prix de Belgique, qui sera disputé ce week-end à Spa.

Les pilotes Sergio Perez et Esteban Ocon conservent quant à eux leurs points inscrits depuis le début de l’année, ainsi que leurs positions au classement des pilotes.

Mais vous avez été nombreux à nous demander si le nombre de moteurs, ainsi que des composants tels que la boîte de vitesses, le MGU-K, le MGU-H, le turbocompresseur, le boitier électronique ou encore la batterie allaient redescendre à zéro vis à vis de la FIA.

La réponse est non

La réglementation sportive de la Formule 1 stipule bien que chaque élément est attribué à chaque pilote [et non à la voiture] : « Chaque pilote ne peut pas utiliser plus de 3 moteurs (ICE), 3 MGU-H, 3 turbocompresseurs, 2 batteries, 2 boîtiers électroniques et 2 MGU-K durant la saison. »

Pour résumer, le quota des pièces disponibles pour la saison est attribué à chaque pilote et non à l’écurie de Formule 1.

Tableau des allocations pour les deux pilotes 

[table “17” not found /]

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.