Alonso n’a « aucun problème » à travailler de nouveau avec Honda

Le double champion du monde Fernando Alonso

A la veille du Grand Prix de Monaco, Aston Martin et Honda ont annoncé leur future collaboration à partir de la saison 2026 lorsque la Formule 1 introduira de nouvelles réglementations moteur, ce qui a poussé Honda à faire son retour en tant que fournisseur d’unité de puissance pour l’écurie britannique.

Fernando Alonso pour sa part a déjà travaillé avec Honda dans le passé lorsqu’il pilotait pour McLaren entre 2015 et 2017, mais l’Espagnol a été très critique à l’égard du motoriste japonais et n’avait pas hésité à lâcher à la radio une phrase désormais culte en F1, le fameux « GP2 engine » au Grand Prix du Japon sur les terres de Honda.

Interrogé ce jeudi à Monaco pour savoir si cela ne lui poserait pas de problème de travailler de nouveau avec Honda dans le cas où il resterait en Formule 1 en 2026, Alonso a répondu : « Je ne sais pas ce que je ferai en 2026, je mentirais si je vous disais que je sais tout de suite. »

« C’est sûr que je me sens frais, je me sens motivé maintenant, je me sens vif, toujours rapide, et si je continue à prendre du plaisir, j’aimerais continuer à courir. »

« Mais peut-être qu’un jour je me réveillerai et je ne me sentirai peut-être plus aussi motivé ou heureux de continuer à voyager et tout ce genre de choses. »

« Peut-être aussi que je ne me sentirai plus aussi rapide et dans ce cas je serai le premier à lever la main et à dire que c’est peut-être le moment [d’arrêter]. »

« Et puis, collaborer de nouveau avec Honda, cela ne me posera aucun problème. Je sais que ça n’a pas marché la dernière fois, mais c’était peut-être encore pire pour certains de mes coéquipiers comme Stoffel [Vandoorne] qui venait de dominer en F3 et F2 et a rejoint le projet qui n’était peut-être pas tout à fait prêt à l’époque. »

« Mais je pense qu’ils [Honda] ont prouvé qu’ils avaient désormais un package compétitif. Ils ont remporté le championnat en 2021, le championnat en 2022 et ils gagneront très probablement le championnat en 2023, donc je pense qu’ils ont maintenant un package très solide. »

« Il s’agira d’un nouvel ensemble de réglementations, et je pense que ce sera un projet très excitant, c’est certain. » a conclu le pilote Aston Martin.

2 Comments

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.