livrée-alpine-f1-news
in

Alpine modifie la livrée de sa F1 pour le Mois de la Fierté

L’équipe Alpine célébrera le Mois de la Fierté à travers des symboles d’alliance tout au long du mois de juin. L’équipe du constructeur français confirme aussi son partenariat avec Racing Pride, dont le but est de promouvoir l’inclusion des personnes LGBTQ+ en sport automobile.

Alpine œuvre avec Racing Pride pour comprendre les défis auxquels est confrontée la communauté LGBTQ+ dans le sport, pour combattre les préjugés et faire d’Alpine un lieu de travail sûr et accueillant, quelle que soit l’orientation sexuelle, l’expression de genre ou l’identité de genre. La première étape s’est composée d’une consultation dans tous les secteurs clés de l’entreprise, du sommet à la base, pour connaître les défis et les préjugés existant sur les sites d’Alpine. En parallèle, Racing Pride a procédé à un examen approfondi des politiques existantes au sein de l’écurie et a travaillé avec plusieurs départements pour orienter ses politiques futures vers davantage de diversité et d’inclusivité bien au-delà du Mois de la Fierté.

Fin 2021, une enquête auprès du personnel d’Alpine avait fourni de premiers indicateurs faisant ressortir que si la majorité se sent respectée, valorisée et appréciée dans son environnement, plusieurs collaborateurs ont fait part d’une culture historiquement dominée par les hommes et l’omniprésence des railleries. Des initiatives ont été implémentées pour commencer à contrer cela et encourager l’empathie en aidant les membres de l’équipe à comprendre et à apprécier les orientations des différentes communautés.

En début d’année, l’équipe Alpine a également nommé un comité de diversité et d’inclusion, composé d’un panel de membres du personnel issus de différents milieux, notamment de la communauté LGBTQ+, des communautés représentant les personnes de couleurs, mais aussi des femmes et des familles monoparentales, afin de reconnaître l’importance des individualités pour un lieu de travail ouvert et accueillant. L’objectif est d’identifier les principaux domaines de progrès nécessaires à la création et au maintien d’un cadre de travail positif et inclusif et de veiller à ce que les générations futures aient accès à l’égalité des chances dans le sport automobile.

A lire aussi   Ocon pas encore convaincu par les nouvelles règles introduites en F1

drapeaux-enstone-alpine-f1

Dans ce contexte, Alpine profitera du Mois de la Fierté pour reconnaître et mettre en avant les contributions des membres de son personnel faisant partie de la communauté LGBTQ+. Les cadres de l’entreprise ont déjà participé à une série de réunions de formation pour s’informer sur les défis et les conversations autour de l’inclusion alors que le département des ressources humaines de l’équipe est guidé par Racing Pride dans son processus d’adoption de politiques d’inclusion destinées à aider les membres de la communauté LGBTQ+ à se sentir valorisés et être eux-mêmes sur leur lieu de travail. Des symboles d’alliés, tels que des tours de cou et des pins aux couleurs de l’arc-en-ciel à la disposition du personnel souhaitant afficher son soutien, permettront à tous les membres de l’équipe de participer au Mois de la Fierté. En parallèle, des drapeaux aux couleurs de l’arc-en-ciel ont été brandis à Enstone tandis que les deux monoplaces de l’équipe l’arboreront aussi fièrement sur leur carrosserie lors de toutes les courses disputées durant le mois de juin.

Depuis trop longtemps, le sport automobile n’est pas représentatif de la diversité de notre société au sens large. Il y a plusieurs raisons à cela, mais nous devons aller de l’avant et remettre en question les préjugés.” estime Laurent Rossi, PDG d’Alpine.

“Notre aventure commence ici. La communauté LGBTQ+ a manqué de représentation et de soutien visibles au sein de notre industrie, et nous devons changer cela. Nous voulons qu’Alpine soit un lieu de travail ouvert, inclusif et productif et que nos employés se sentent heureux et soutenus sur leur milieu professionnel. Un environnement heureux offre davantage de créativité et c’est exactement ce que nous devons favoriser au fil de notre avancée. Pour ce faire, nous devons comprendre pleinement les défis auxquels sont confrontés les groupes sous-représentés en sport automobile. Le Mois de la Fierté est un bon point de départ. Nous savons que nous devons faire plus pour donner une voix et une représentation à cette communauté.” conclut le Français.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

12 commentaires

    • Ne vous inquietez pas ca , ca ne va pas les empecher de courir a Abu Dhabi ou Djeddah … Je ne supporte pas ce type et son melon… Comme il a viré Prost … Au final, je crois qu’il va faire beaucoup de mal a Alpine.

  1. Franchement, encore un de ces combats qui n’ont pas de sens. Je croyais que les LGBTQ+ sont des personnes comme les autres donc s’il y a une (ou un, ou un-e) capable de piloter une voiture de course, on lui donnera sa licence sans qu’on ait besoin de savoir son genre donc cette revendication n’a pas de sens. À moins qu’on crée un championnat LGBTQ+ Series comme on a fait avec la WSeries…

Hongrie-Vettel-2021

Sebastian Vettel : “Un pilote ouvertement gay serait le bienvenu en F1”

pierre-gasly-f1-news

Pierre Gasly envisage “toutes les options” après 2023