Alpine prend le large au championnat après le Brésil

Fernando Alonso (ESP) Alpine F1 Team A522. Brazilian Grand Prix, Sunday 13th November 2022. Sao Paulo, Brazil.

L’équipe Alpine quitte le Brésil avec 14 points de plus au compteur, après que Fernando Alonso est passé de la dix-septième à la cinquième place et Esteban Ocon de la seizième à la huitième position.

Après une course Sprint disputée samedi à Interlagos et marquée par un double accrochage entre coéquipiers au terme de laquelle l’écurie du constructeur français n’a marqué aucun point, la situation était bien meilleure ce dimanche lors de la course principale du Grand Prix du Brésil puisque Alpine quitte Interlagos avec quatorze points de plus dans son sac et creuse l’écart avec McLaren au championnat du monde des constructeurs.

Après cette avant dernière manche de l’année, Alpine compte désormais 19 points d’avance sur McLaren et aborde donc la dernière course de l’année avec une confortable marge.

« Si la journée d’hier fut l’un des bas de notre saison, celle d’aujourd’hui en est assurément l’un des points culminants. » a déclaré Otmar Szafnaeur, directeur de l’équipe Alpine.

« Félicitations à toute l’équipe – nos deux usines à Viry et Enstone – ainsi qu’à tout le monde sur la piste, mais également à nos pilotes pour l’effort fantastique délivré ce dimanche, qui nous a permis de marquer 14 points et surtout de consolider notre avance à la quatrième place du championnat constructeurs. »

« La course a été rondement menée et nos deux pilotes ont évolué sur un très bon rythme, ce qui leur a permis de se rapprocher du top 10. Esteban était sur une stratégie à deux arrêts. Il a tiré la quintessence du pneu tendre au départ. »

« Fernando était lui sur une stratégie à trois arrêts, avec pour objectif d’attaquer en fin de course en pneus tendres neufs. Cela a bien fonctionné avec Esteban – confortablement installé dans le top 10 – et avec Fernando, qui a profité de la Voiture de Sécurité Virtuelle puis de la Voiture de Sécurité en fin de course pour dépasser de manière impressionnante un certain nombre de voitures et se frayer un chemin jusqu’à la cinquième place. »

« Le championnat n’est pas encore terminé tant que le drapeau à damier n’a pas été abaissé à Abou Dhabi. Nous resterons concentrés, nous exécuterons notre préparation habituelle le week-end prochain et nous donnerons le meilleur de nous-mêmes pour que nos deux voitures terminent la saison aussi bien que possible. »

Classement constructeurs F1 2022

EquipeMoteur Points
1-Red Bull HRC759
2-Ferrari Ferrari 554
3-Mercedes Mercedes 515
4-Alpine Renault 173
5-McLaren Mercedes 159
6-Alfa Romeo Ferrari 55
7-Aston Martin Mercedes 55
8-Haas Ferrari 37
9-AlphaTauri HRC35
10-Williams Mercedes 8

11 Comments

  1. Alonso n’a pas attendu les VSC et SC pour attaquer, il a fait une course d’attaque, il a été impressionnant du début à la fin, il se battait avec une Ferrari, Charles n’était vraiment pas tranquille quand il était chassé par Fernando, et des RedBull… Si la réalisation s’étaient plus concentrées sur sa course et celle de Leclerc, sûr qu’Hamilton n’aurait pas été élu pilote du jour.

  2. Si seulement ça pouvait être Ferrari contre Alpine en 2023… C’est fatiguant Mercedes Red Bull et leurs jérémiades.

  3. Merci Monsieur Alonso ….vous avez régalé mon pm ….vous êtes un merveilleux pilote …le meilleur de tous et de loin …dommage que vous n avez pas une voiture au niveau de votre immense talent.

    • C est pas plutôt l’inverse qui c est passer ???? Le samedi Ocon vire Alonso de la piste et là vous osez dire que Fernand a ruiné le we d Ocon ….MDR

      • Ocon est tellement responsable que c’est Alonso qui en a été pénalisé. Et aucune action des commissaires sur le premier accrochage –> Fait de course.
        Fernando est un pilote exceptionnel, mais c’est bel et bien lui le responsable.

  4. Sublime course de Fernando, qui prouve, s’il en était encore besoin, que c’est vraiment un pilote d’exception. Il est facile d’imaginer quels seraient ses résultats s’il était au volant d’une Red Bull, il serait évidemment imprenable. Je suis sûr qu’il saura faire évoluer l’Aston Martin. Cet homme a l’immense privilège de s’amuser en travaillant. Qu’il nous régale encore le plus longtemps possible.

      • Non tu te trompes totalement, Alonso était plus rapide qu’Ocon du début à la fin de la course, la SC l’a aidé à finir P5, sinon il finissait plus ou moins P7.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.