carlos sainz mclaren

Andreas Seidl impressionné par le retour technique de Carlos Sainz

Andreas Seidl ne tarit pas déloges sur ses deux pilotes, qu’il a appris à connaître cette année en arrivant à la tête de l’équipe McLaren.

Seidl a rejoint McLaren cette année en tant que team principal de l’écurie britannique et a pu s’apercevoir très rapidement du professionnalisme de ses deux jeunes pilotes, Carlos Sainz et Lando Norris.

L’Allemand souligne notamment le très grand professionnalisme de Carlos Sainz, qui est passé par Toro Rosso et Renault avant de rejoindre McLaren cette année.

« Avant mon arrivée, lorsque j’ai su que nos pilotes seraient Carlos et Lando, je n’étais pas trop inquiet. » explique Andreas Seidl à AS.

« Carlos a déjà vu différentes monoplaces dans sa carrière, ce qui lui confère une très bonne expérience de travail avec diverses organisations et ingénieurs. »

« Ce n’est pas non plus l’effort uniquement d’un pilote, mais une combinaison avec l’équipe. Il est bien-sûr important que le pilote fournisse des informations précises sur le fonctionnement et les besoins de la voiture, mais nous avons aussi besoin d’ingénieurs solides, de bons outils, de bons pilotes et d’un bon simulateur. »

« Pour moi, la façon dont vous travaillez avec les ingénieurs doit être très claire et vous devez expliquer clairement vos besoins et vos commentaires. Carlos est très impressionnant pour cela lorsqu’il prend la parole lors des réunions. »

« On dirait un ingénieur, il est très précis, c’est ce qui est bien. Il est également important que le pilote comprenne qu’il s’agit d’un sport collectif et qu’il fait partie d’une équipe. »

« C’est encore plus important lorsque les choses ne se passent pas comme elles le devraient. Les pilotes sont les héros de ce sport et tous les membres des équipes les observent depuis l’entrée du garage. »

« Il est important qu’après une mauvaise journée ils entrent dans une spirale positive et donnent confiance aux gars. J’aime vraiment ça chez Carlos, il comprend l’importance de l’aspect humain dans ce sport. »

« Lui et Lando comprennent tous les deux que notre plus grand défi n’est pas la bataille qui les oppose, mais que nous devons progresser. S’ils s’entendent bien et travaillent ensemble, alors, nous pouvons travailler sur nos objectifs pour les prochains mois et les prochaines années, qui consistent à avoir une meilleur équipe et une voiture plus rapide. »

« C’est le seul moyen pour eux de grandir avec nous et de montrer qu’ils peuvent devenir des pilotes de premier plan. »

Au championnat du monde des constructeurs, McLaren occupe la quatrième position et est désormais assurée de terminer la saison à cette place à la veille de la dernière course à Abou Dhabi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pierre gasly toro rosso

Pierre Gasly vise la place de meilleur des autres en 2019

hamilton ferrari

Lewis Hamilton : « Un jour, je ne pourrai plus suivre le rythme »