gp du canada départ 2018

Après des travaux ayant coûté 59 millions, Montréal veut assurer sa place au calendrier

Après d’importants travaux au cours de l’hiver, c’est sur un circuit Gilles Villeneuve offrant des installations flambant neuves que le grand cirque de la F1 arrive.

Après plusieurs mois de travaux, le circuit Gilles Villeneuve de Montréal peut désormais se targuer d’avoir des installations ultra-modernes et complétement en phase avec ce qui se fait sur les autres circuits du calendrier.

De nouveaux garages plus grands, une nouvelle salle de presse plus vaste, des hospitalités revues et un paddock plus grand, voilà le résultat des travaux effectués au cours de l’hiver et qui auront duré au total presque un an.

Fixée initialement à environ 32 millions de dollars en 2014, la facture des travaux pour ce nouveau bâtiment a fait un bond prodigieux. Finalement, les nouvelles installations auront coûté 59 millions de dollars de fonds publics, dont 41 M$ sont assumés par Montréal et 18 M$ par le gouvernement provincial.

La facture est lourde, mais le promoteur du Grand Prix du Canada souligne que ces travaux devraient assurer à Montréal une place au calendrier pour bien longtemps.

« Il n’y a aucune gène pour Montréal. » assure François Dumontier, le promoteur du Grand Prix du Canada à nos confrères du Journal de Montréal.

« Nous passons à un autre niveau. Le Grand Prix du Canada fait maintenant partie des ligues majeures. J’ai très hâte d’accueillir la grande visite et de montrer nos nouvelles installations aux divers intervenants de la F1. Ils seront tous comblés, tout autant que les spectateurs. »

« On peut maintenant penser à l’avenir. » souligne Dumontier. « On est là pour longtemps. On n’a pas fait ces travaux pour perdre le Grand Prix en 2029. »

« Je pense que la F1 a besoin de Montréal, et l’inverse s’applique aussi. Quand nous avons perdu notre course en 2009, tout le monde souhaitait son retour au calendrier l’année suivante, et c’est ce qui est arrivé. »

« Je réalise aussi qu’avec l’entreprise américaine Liberty Media, les relations avec les promoteurs ont beaucoup changé et pour le mieux. C’est une autre bonne nouvelle. L’ambiance n’est plus la même, et c’est motivant de travailler pour la même cause. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

nico hulkenberg monaco gp renault

Alain Prost pointe le plus gros problème de la RS19

ferrari sf90 2019

Laurent Mekies admet que Ferrari est en retard « un peu partout »