pierre gasly red bull racing

Après un week-end cauchemardesque, Gasly peut retirer du positif selon Horner

Malgré un abandon à quelques tours de l’arrivée sur panne mécanique, le patron de Red Bull Racing, Christian Horner, estime que Pierre Gasly peut être fier de lui après un week-end cauchemardesque à Bakou.

Du début à la fin, Pierre Gasly n’aura pas eu de chance à Bakou le week-end dernier. Le pilote Red Bull a débuté le week-end en écopant d’une lourde pénalité [départ depuis la voie des stands] pour ne pas s’être arrêté à la pesée le vendredi à la fin des EL2.

Le lendemain, la FIA lui a infligé une pénalité de cinq positions sur la grille pour avoir changé de boîte de vitesses, alors qu’un peu plus tard, les commissaires de course ont à nouveau placé Pierre Gasly sous investigation pour une probable violation du règlement en matière de consommation de carburant pendant les qualifications.

Quelques heures plus tard, la sanction est tombée pour Gasly, il est exclu des qualifications desquelles il avait déjà été exclu la veille [vous arrivez à suivre ?].

Comme si cela ne suffisait pas, les commissaires de course ont décidé le dimanche matin de faire partir le pilote Red Bull une troisième fois depuis la voie des stands en raison d’un changement de paramètres sur le boîtier électronique de sa monoplace avant la course.

C’est pas fini !

Les malheurs de Pierre ont continué en course le dimanche après-midi, puisque après une superbe remontée depuis la voie des stands, le Français se battait pour la sixième position au 40e tour de course, tandis qu’un arbre de transmission a lâché sur sa monoplace, l’obligeant à abandonner.

Malgré tous ces malheurs, le patron de Pierre Gasly estime que son pilote a signé son week-end le plus solide depuis le début de la saison.

« Bien que le résultat de course soit frustrant, ce week-end a été le plus solide pour lui depuis le début de la saison. » explique Christian Horner.

« Il a fait une très bonne course, et comparé à Charles Leclerc, qui a pris le départ de la course avec les mêmes pneus, il était plus rapide que Charles pour 50% de son premier relais. »

« Malheureusement, un problème sur l’arbre de transmission entraînera son abandon 15 tours avant l’arrivée, alors qu’il aurait dû finir sixième. »

« Pierre peut retirer énormément de points positifs de son week-end, après une belle performance. C’est très positif, car nous avons fait un pas de plus vers Mercedes et Ferrari. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Renault RS19 Nico Hulkenberg

L’équipe Renault va devoir trouver des solutions rapidement

ferrari bakou charles leclerc

Toto Wolff : « Ferrari n’arrive pas à exploiter son avantage en course »