Aston Martin soutient « pleinement » Alonso après sa pénalité

Fernando Alonso dans sa monoplace sur le circuit de l'Albert Park de Melbourne

Comme nous vous le rapportions dès ce lundi au lendemain du Grand Prix d’Australie, l’écurie Aston Martin ne fera pas appel de la décision des commissaires concernant la pénalité de 20 secondes infligée à Fernando Alonso à Melbourne.


Contexte : En course au Grand Prix d’Australie, le pilote Aston Martin Fernando Alonso a ralenti très tôt à l’approche du virage 6 alors que la Mercedes de George Russell se trouvait juste derrière lui. Cette manœuvre a surpris George Russell qui a dû se jeter sur ses freins pour éviter un accrochage, ce qui eu pour conséquence d’envoyer sa Mercedes dans le mur au fond du bac à gravier. Le Britannique a donc abandonné, alors qu’il se battait pour des points. 

Pour cette manœuvre, Fernando Alonso a écopé d’une pénalité de 20 secondes sur son temps final et de trois points de pénalité sur sa Superlicence, ce qui signifie que l’Espagnol a perdu deux places au classement du Grand Prix d’Australie et a été classé huitième.

Cette pénalité a permis à Lance Stroll et Yuki Tsunoda de gagner chacun une position au classement et de gagner chacun deux points au championnat du monde des pilotes, tandis que Fernando Alonso a perdu deux points au championnat du monde.

Au championnat du monde des constructeurs, Aston Martin redescend d’un cran et occupe désormais la cinquième place derrière Mercedes, alors que Visa Cash App RB est passée devant Haas. 


Dans une lettre adressée aux fans ce mardi, le directeur de l’équipe Aston Martin, Mike Krack, a une nouvelle fois insisté sur le fait que toute l’équipe soutenait Fernando Alonso, mais qu’un appel de la sa pénalité n’était pas à l’ordre du jour.

« Je veux que vous sachiez que nous soutenons pleinement Fernando Alonso. Il est le pilote le plus expérimenté en Formule 1. » a déclaré le Luxembourgeois.

« Il a participe à plus de Grands Prix que quiconque et a plus de 20 ans d’expérience. Il est multiple champion du monde dans plusieurs catégories. »

« Recevoir une pénalité de 20 secondes alors qu’il n’y a pas eu de contact avec la voiture suivante a été une pilule amère à avaler, mais nous devons accepter la décision. Nous avons fait de notre mieux, mais sans nouvelles preuves, nous ne sommes pas en mesure de demander un droit de révision. »

Mike Krack a ajouté que Fernando Alonso avait simplement utilisé « tous les outils de sa boîte à outils » pour faire en sorte de garder Russell derrière lui et a déclaré que le pilote espagnol « ne mettrait jamais personne en danger ».

En début de semaine, nous avons publié un sondage pour vous demander ce que vous pensiez de cette pénalité et vous avez été nombreux et nombreuses à indiquer que Fernando Alonso ne méritait pas cette sanction (le sondage est accessible ici).

Après le Grand Prix d’Australie et l’application de la pénalité de 20 secondes de Fernando Alonso, l’équipe Aston Martin est cinquième au championnat du monde des constructeurs avec un point de retard sur Mercedes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.