Restez connectés

Automobile

Audi présente sur son SUV 100% électrique !

Publié

le

© Audi

Le constructeur allemand Audi a présenté ce mardi son premier modèle de série 100% électrique : l’Audi e-tron. Un SUV électrique sportif et familial.

Deux moteurs électriques animent puissamment le SUV électrique, sans émissions de CO2 et quasi en silence, développant une puissance jusqu’à 300 kW et un couple de 664 Nm. Le couple maximal est atteint en quelques fractions de seconde seulement et offre une puissance de traction exceptionnelle.

Il permet également une accélération de 0 à 100 km/h en 5,7 secondes seulement. La vitesse maximale de l’Audi e-tron est fixée à 200 km/h.

Nouvelle génération du système quattro

Une nouvelle génération de quattro (transmission intégrale électrique) garantit une traction remarquable et une excellente conduite sur tout type de terrain et quelles que soient les conditions météorologiques. Elle assure la régulation continue et entièrement variable de la répartition du couple entre les deux essieux en une fraction de seconde.

Dans la plupart des cas, le SUV électrique utilise principalement son moteur électrique arrière afin d’obtenir la plus grande efficience possible. Si le conducteur a besoin de plus de puissance qu’il ne peut en fournir, la transmission intégrale électrique redistribue le couple vers l’essieu avant.

Cela se produit également de façon prédictive avant même que la voiture ne commence à perdre de l’adhérence sur du verglas ou dans les virages serrés et rapides, ou encore si le véhicule sous-vire ou survire. Les talents dynamiques de l’Audi e-tron sont particulièrement flagrants dans les conditions de faible adhérence, comme sur la neige.

Le système de batterie, parfaitement adapté aux dimensions de l’Audi e-tron, se trouve entre les essieux. Il présente la forme d’un bloc large et plat situé sous l’habitacle. Cela place le centre de gravité du SUV à peu près au même niveau que sur une berline. La répartition de la charge entre les essieux est parfaitement équilibrée, à environ 50:50.

Ultra-adaptable

Avec Audi drive select, le conducteur peut adapter les caractéristiques de l’Audi e-tron selon sept profils en fonction de la situation de conduite, des conditions de la route ou des performances personnelles. Le système régit également la suspension pneumatique standard avec amortisseurs adaptatifs.

Ainsi, le conducteur ressent vraiment la différence entre la conduite douce et confortable et la conduite sportive et dynamique. Les amortisseurs pneumatiques s’adaptent individuellement aux conditions de la route en fonction de la vitesse et des préférences du conducteur, faisant varier la hauteur de la carrosserie jusqu’à 76 millimètres.

Carrosserie basse étant synonyme de meilleure aérodynamique, l’autonomie du véhicule électrique est prolongée, ce qui est particulièrement intéressant pour les longs voyages.

400 kilomètres d’autonomie

L’Audi e-tron est capable de parcourir plus de 400 kilomètres avec une seule charge selon le cycle WLTP. Cette valeur est notamment liée à l’innovant système de récupération d’énergie, qui assure 30 % de l’autonomie.

Le SUV électrique peut récupérer de l’énergie de deux façons : en roue libre, quand le conducteur lève le pied de l’accélérateur, ou par le freinage, lorsque la pédale de frein est enfoncée. Dans les deux cas, les moteurs électriques fonctionnent comme un générateur et transforment l’énergie cinétique de l’Audi e-tron en énergie électrique.

Lors de décélérations allant jusqu’à 0,3 g, c’est-à-dire dans plus de 90 % des cas, les deux moteurs électriques récupèrent seuls l’énergie. Les disques de freins, qui ne sont sollicités que lorsque le conducteur effectue une décélération de plus de 0,3 g en utilisant la pédale de frein, réagissent alors extrêmement rapidement grâce à un nouveau concept électrohydraulique.

Audi est le premier constructeur au monde à utiliser cela dans un modèle de série entièrement électrique. Lors d’un freinage depuis une vitesse de 100 km/h, par exemple, l’Audi e-tron peut récupérer jusqu’à 300 Nm de couple et  220 kW de puissance, ce qui correspond à plus de 70 % de sa puissance de fonctionnement.

Jusqu’à présent, aucun modèle de production en série n’y parvenait. Selon la situation de conduite, le système de contrôle des freins électrohydraulique intégré détermine pour chaque essieu si le SUV ralentira via le moteur électrique, les disques de freins ou les deux pour la récupération.

Une aérodynamique sophistiquée

L’aérodynamique sophistiquée de l’Audi e-tron est un autre facteur clé de son extraordinaire efficience. Les Virtual Mirror en option, une première sur un véhicule de série, sont un élément marquant de ce véhicule. Leurs supports plats contiennent une petite caméra dont l’image est projetée à l’intérieur sur des écrans OLED au contraste quasi infini.

La suspension pneumatique et le soubassement entièrement caréné d’une plaque en aluminium protègent la batterie à haut voltage. Ces éléments réduisent la traînée, tout comme l’admission d’air de refroidissement variable, qui comprend des canaux de refroidissement des freins avant et sert de point de commutation entre le système de gestion thermique complexe et la pompe à chaleur standard.

Les avantages du système de gestion thermique sont des performances élevées et stables même en cas de forte sollicitation, une autonomie élevée et une recharge en courant continu rapide.

Quand elle est équipée des Virtual Mirror, l’Audi e-tron présente un Cx de 0,27, une résistance très faible par rapport aux autres véhicules de la gamme. A l’usage, le Cx permet de gagner une quarantaine de kilomètres par charge de batterie par rapport à un véhicule comparable utilisant des combustibles traditionnels.

Des solutions de recharge intelligentes

L’Audi e-tron est la première voiture de production en série à pouvoir être chargée dans des stations de recharge rapide en courant continu (DC), jusqu’à 150 kW. Cela signifie que le SUV électrique est prêt pour un nouveau long trajet en 30 minutes environ. Il peut également être chargé en courant alternatif (AC), jusqu’à 11 kW et la charge à 22 kW est disponible en option.

Le système de charge proposé par Audi permet aux clients e-tron d’accéder facilement à environ 80 % des stations de charge publiques d’Europe. Que ce soit pour utiliser des stations en courant continu ou alternatif, 11 kW ou 150 kW, une simple carte suffit à lancer le processus.

La procédure deviendra encore plus pratique avec la fonction Plug & Charge, qui arrivera en 2019 : la voiture est reconnue par le réseau, sans action supplémentaire que de brancher le câble de charge.

Audi propose différentes options de charge à domicile. La première, le système de recharge mobile standard, peut être utilisé sur une prise de courant domestique de 230 volts ou sur une prise triphasée de 400 volts. La deuxième est le système de charge connect en option, qui multiplie la puissance par deux, la faisant passer à 22 kW.

Associé à un système de gestion de l’énergie domestique, il propose des fonctions intelligentes comme la charge en heures creuses ou l’utilisation de l’énergie solaire, si le domicile est équipé d’un système photovoltaïque.

Les clients Audi peuvent contrôler tous les processus de charge ainsi que l’activation du chauffage ou de la climatisation depuis leur smartphone avec l’application myAudi.

Premières livraisons fin 2018

L’Audi e-tron est en train de sortir de la chaîne de montage de l’usine neutre en CO2 de Bruxelles. Les premières livraisons aux clients européens sont prévues pour la fin 2018. En Allemagne, le prix de départ est de 79 900 euros. Sur certains marchés, les clients ayant déjà réservé leur voiture pourront choisir l’exclusive « Audi e-tron edition one », un modèle spécial limité à 2 600 unités et comprenant des détails de design spécifiques et un pack d’équipements particulièrement généreux.

.
commentaires

Automobile

Carlos Ghosn contre-attaque et porte plainte

Publié

le

© DR

Carlos Ghosn, qui a été mis en examen ce lundi au Japon 23 jours après son interpellation spectaculaire, vient de porter plainte pour contester la validité de son maintien en détention provisoire.

L’emblématique patron de l’alliance Renault-Nissan a décidé à son tour de saisir la justice japonaise pour contester son maintien en détention provisoire.

Selon l’agence de presse Kyodo et cité par les Echos, Ghosn aurait déposé plainte par l’intermédiaire de son avocat, Motonari Otsuru, devant le tribunal de district de Tokyo.

Rappelons que ce lundi 10 décembre, le patron franco-brésilien a été mis en examen pour délit financier, le parquet lui reprochant de ne pas avoir fait inscrire, sur les années allant de 2010 à 2015, dans un rapport financier que Nissan remet chaque année aux autorités boursières une partie de ses compensations.

Depuis le début de cette affaire, Carlos Ghosn nie toute malversation et explique que les éléments qu’il n’avait pas fait inscrire depuis 2010 dans le document boursier étaient des compensations différées dont le montant exact n’avait pas été déterminé.

Carlos Ghosn, dont la détention provisoire a été à nouveau rallongée de dix jours ce lundi, pourrait bien rester en prison au moins jusqu’au 30 décembre, si le juge décide de prolonger de dix jours supplémentaires cette détention provisoire.

Plusieurs avocats dénoncent cette tactique de détention provisoire, qu’ils décrivent comme « une justice de l’otage » en espérant que les suspects avouent au bout de plusieurs semaines de détention.

Le parquet quant à lui justifie ces longues phases de garde à vue uniquement pour éviter que les accusés ne détruisent les preuves une fois remis en liberté.

Lire

Automobile

Quand BMW déplace le circuit de Monza dans le désert du Sahara

Publié

le

© DR

Pour le lancement de son nouveau SUV, BMW Italie a voulu emmener le BMW X5 sur le tracé italien de Monza…Délocalisé pour l’événement.

Pour prouver l’efficacité du nouveau BMW X5, la marque allemande a choisi de faire dans le spectaculaire en recréant entièrement le circuit de Monza dans le désert du Sahara.

C’est au Maroc que BMW a choisi de reproduire le circuit mythique, en tout point fidèle à l’original, l’asphalte en moins. Cette folie, a nécessité une sacrée somme de travail : pas moins de 50 personnes ont collaboré pendant deux semaines pour extraire quelques 3500 mètres cubes de sable. Le résultat final est vraiment saisissant.

Lire

Automobile

Mis en examen ce lundi, la chute de Carlos Ghosn s’accélère

Publié

le

© DR

La chute de Carlos Ghosn, le PDG de l’alliance Renault-Nissan, s’accélère désormais, puisque le patron de Renault a été mis en examen ce lundi 10 décembre pour dissimulation de revenus.

Par ailleurs, selon les médias japonais, sa garde à vue a été prolongée sur de nouvelles charges. Nissan, qu’il dirigeait, a également été mise en examen en tant qu’entité morale, le parquet jugeant que la responsabilité de l’entreprise était aussi engagée, car c’est elle qui a remis les rapports incriminés aux autorités boursières.

Ghosn est soupçonné d’avoir dissimulé ses revenus de président du conseil d’administration de Nissan à hauteur de 5 milliards de yens ( l’équivalent de 38 millions d’euros) entre juin 2011 et juin 2015.

Le dirigeant automobile, qui nie depuis le début de l’affaire ces accusations, a été révoqué des conseils d’administration de Mitsubishi Motors et de Nissan, qui l’accuse également d’abus de biens sociaux.

Rappelons que tout a basculé pour Carlos Ghosn le 19 novembre dernier lors de son arrivée au Japon, où des enquêteurs du parquet l’ont interpellé à sa descente d’avion sur des soupçons de malversations.

L’emblématique patron de l’alliance Renault-Nissan a aussitôt été envoyé dans une cellule d’un centre de détention du nord de la capitale.

Lire

Automobile

Quand la BMW Série 8 enlève le toit

Publié

le

Quelques semaines seulement après avoir présenté sa nouvelle Série 8 Coupé, le constructeur allemand BMW nous dévoile aujourd’hui la version cabriolet.

La nouvelle BMW Série 8 Cabriolet devrait se distinguer par « son caractère dynamique, son confort sur les longues distances, et ses sensations de conduite typiques d’un cabriolet BMW. » selon le constructeur allemand.

Extérieurement, le design de la version cabriolet de la Série 8 se distingue du Coupé par la présence d’une capote en tissu classique légère dotée d’un système de déploiement entièrement électrique peu bruyant ainsi que d’un dispositif performant d’isolation phonique.

La capote se déploie et se replie en environ 15 secondes en appuyant simplement sur un bouton, y compris en circulation jusqu’à 50 km/h. Notons que de série, BMW propose la  capote en noir ou en anthracite argenté en option.

Des occupants sous haute sécurité

BMW a naturellement renforcé le châssis de la Série 8 pour permettre à ses occupants de voyager cheveux au vent en toute sécurité en plus d’équipements spéciaux comme une cadre de pare-brise renforcé et des arceaux de sécurité derrière les sièges arrière, sous forme de barres qui surgissent de la caisse sous l’effet d’une impulsion pyrotechnique en cas de danger.

Un arrière musclé

Sur cette version cabriolet du Série 8, BMW a dû redessiner l’arrière afin de permettre à la capote de rentrer dans son logement, ce qui nous offre un arrière large et sportif, permettant d’abaisser visuellement la nouvelle Série 8 cabriolet.

Des options exclusives

BMW propose des options exclusives pour une expérience luxueuse et moderne : chargement sans fil pour téléphone portable, clé BMW Display Key (de série), système audio Bowers & Wilkins Diamond Surround, Pack chauffage intégral avant, ventilation active des sièges, fonction Soft Close automatique pour les portes, applications en verre pour certaines commandes.

Lancement commercial en mars 2019 de deux variantes

BMW lancera dés le mois de mars 2019 deux variantes : La BMW M850i xDrive Cabriolet équipée d’un moteur V8 développant 530 ch/390 kW et d’une version BMW 840d xDrive Cabriolet équipée d’un moteur diesel six cylindres en ligne développant 320 ch/235 kW.

Les deux moteurs sont conformes à la norme d’émissions Euro 6d-TEMP. Ils sont associés à une boîte de vitesses Sport huit rapports ainsi qu’au système BMW xDrive.

Des tarifs variant de 107 000 euros à plus de 132 000 euros

BMW 840d xDrive 320 ch Cabriolet (BVA8) : 107 700 €
BMW 840d xDrive 320 ch Cabriolet (BVA8) M Sport : 113 000 €
BMW 840d xDrive 320 ch Cabriolet (BVA8) M Sport Technic : 116 850 €
BMW M850i xDrive 530 ch Cabriolet (BVA8) : 132 750 €

Lire

Automobile

McLaren dévoile la Speedtail

Publié

le

McLaren a enfin levé le voile sur son hypercar, la Speedtail, qui sera produite à seulement 106 exemplaires pour le monde entier et vendue au prix approximatif de 2 millions d’euros.

Longue de 5,2m et pesant 1430 kilos, la Speedtail étonne avec sa ligne étirée et sa carrosserie tout en fibre de carbone.

Afin d’optimiser l’aérodynamique au maximum, McLaren a doté la Speedtail de rétroviseurs extérieurs camouflant en réalité une caméra ou encore des ailerons arrière mobiles, ainsi que des jantes pleines sur l’essieu avant uniquement, bien que sur certains clichés officiels, les roues arrière sont également pleines.

L’habitacle de la Speedtail est quant à lui totalement dépouillé, mais regorge d’équipements technologiques, comme par exemple, un parebrise pouvant s’assombrir automatiquement en cas d’éblouissement, ce qui a poussé les ingénieurs de McLaren à retirer complétement les pare-soleils.

McLaren annonce un 12,8 secondes pour passer de 0 à 300km/h avec la Speedtail, tandis que le « pilote » sera assis au centre de l’habitacle comme dans la McLaren F1.

La vitesse de pointe est donnée pour 403 km/h, une vitesse qui pourra être atteinte grâce à la technologie hybride permettant à la Speedtail de développer une puissance totale de 1050 chevaux.

Lire

Automobile

Audi dévoile une R8 mise à jour et plus puissante

Publié

le

Le constructeur allemand Audi a présenté sa nouvelle R8 revisitée avec des moteurs V10 atmosphériques disponibles en deux niveaux de puissance, des trains roulants modifiés et un design extérieur plus percutant.

Réponse instantanée, montées dans les tours fulgurantes et sonorité unique – le moteur V10 atmosphérique est le cœur de l’Audi R8. Ce V10 est disponible en deux niveaux de puissance. Ce moteur est également utilisé dans la R8 LMS GT3 et la R8 LMS GT4 et est parfaitement à son aise sur la piste.

Le V10 est produit en Hongrie, à Győr et brille par sa compacité. La lubrification s’effectue par carter sec, technique dérivée de la compétition qui permet une implantation très basse du bloc moteur, réduisant ainsi le centre de gravité de la voiture. La pompe à huile assure une lubrification dans toutes les conditions, l’Audi R8 supportant des accélérations latérales jusqu’à 1,5G.

« L’Audi R8 est une automobile unique à tous points de vue. » déclare Michael-Julius Renz, Directeur Général d’Audi Sport GmbH.

« Elle est maintenant encore plus puissante et plus rapide. » ajoute Oliver Hoffmann, Directeur Technique d’Audi Sport GmbH : « Le sport automobile fait partie de notre ADN. Avec environ 50 % de pièces communes avec la R8 LMS GT3, aucune autre voiture n’est aussi proche de la course automobile que la R8. »

Les trains roulants : une précision chirurgicale

Les modifications apportées à la suspension offrent encore plus de stabilité et de précision. La direction a été recalibrée avec à la fois la direction dynamique en option et la direction assistée électromécanique. La réponse de la direction, les transitions entre les différents modes de conduite et le feedback de la route, sont encore plus précis quelle que soit la vitesse.

En outre, Audi Sport a séparé encore plus nettement les différents profils du système de conduite dynamique Audi Drive Select – Confort, Auto, Dynamique et Individuel – et les a rendus encore plus précis. Sur la R8 V10 performance quattro, les trois programmes supplémentaires Dry, Wet et Snow font partie du mode Performance de série.

Interior

Ces derniers adaptent le comportement de la voiture à l’adhérence de la route. En fonction des conditions extérieures et grâce à l’Electronic Stabilization Control (ESC) amélioré, l’Audi R8 V10 passe d’une vitesse de 100 km/h à l’arrêt complet jusqu’à 1,5 mètre plus tôt ; à partir de 200 km/h la distance d’arrêt est jusqu’à cinq mètres plus courte.

La nouvelle Audi R8 est équipée de série avec des jantes de 19 pouces. Des jantes de 20 pouces optionnelles au design dynamique en cinq V offrent une conduite encore plus précise. Les freins céramiques sont proposés en option à la place des freins aciers de série. Le stabilisateur avant en option est constitué de polymère renforcé de fibres de carbone (CFRP) et d’aluminium, ce qui réduit le poids d’environ deux kilogrammes.

Le design : plus affûté et plus tendu

Le bouillant caractère des nouvelles Audi R8 est également clairement visible. La calandre Singleframe est encore plus large et plus plate. D’Épaisses barres divisent les grandes entrées d’air et les fentes plates qui ornent le capot rappellent une légende : l’Audi Ur-quattro. Le nouveau spoiler avant est maintenant plus large, ce qui souligne l’allure sportive.

La grille d’aération s’étend sur toute la largeur et le diffuseur a été relevé donnant l’impression que la R8 est encore plus large. Dans le compartiment moteur, le filtre à air est placé sous un nouveau couvercle en trois parties qui est disponible en plastique ou en fibre de carbone.

Detail

Les clients de l’Audi R8 peuvent opter pour l’un des trois packs extérieurs au choix selon la variante du moteur. Ceux-ci soulignent certains éléments comme le spoiler avant, les bas de caisse latéraux et le diffuseur arrière.

En option, les anneaux et les écussons extérieurs Audi sont peints en noir brillant ; les nouveaux coloris métalliques gris Kemora et bleu Ascari viennent s’ajouter au nuancier de l’Audi R8.

© Audi

La nouvelle Audi R8 sera disponible dans le réseau Allemand et de nombreux pays Européens au cours du premier trimestre 2019. Les ventes débuteront elles dès le début de l’année mais Audi n’a pas encore communiqué les tarifs.

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

0Shares