in

Bernie Ecclestone : « Vettel est une victime, pas un coupable »

L’ancien grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, pense que les chances de titre de Sebastian Vettel en 2018, ont été affaiblies par un manque flagrant de soutien de la part de son équipe.

Bien que Sebastian Vettela ait débuté la saison 2018 en tant que favori pour le titre, les chances du pilote allemand se sont complètement effondrées à partir de la mi-saison.

Les multiples erreurs de la part de Vettel et des erreurs stratégiques de la Scuderia Ferrari, ont permis à Lewis Hamilton de remporter son cinquième titre mondial.

Selon Bernie Ecclestone, Sebastian Vettel est finalement plus une victime qu’un coupable au terme de cette saison 2018.

« Lewis mérite d’être champion de F1 en 2018, et Vettel ne mérite pas d’être deuxième au championnat. » déclare le Britannique à Auto Bild.

« Lewis a été exceptionnel cette année, mais il a également bénéficié du soutien de son équipe, ce qui n’était pas le cas pour Vettel. »

« Après la mort de Sergio [Marchionne, président de Ferrari, décédé l’été dernier], il manquait une main puissante, et il y avait plus de chaos que de structure. »

« De l’extérieur, on a l’impression que Ferrari en a fait plus pour Kimi Raikkonen que pour Sebastian. Sebastian est une victime, pas un coupable. »

« Si Vettel avait eu le même soutien que Lewis a eu, il serait devenu champion cette année. Une équipe doit renforcer son pilote vedette pour ne pas l’affaiblir. » conclut Ecclestone.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Lewis Hamilton teste une Superbike à Jerez

Susie Wolff fait part de ses objectifs pour Venturi