Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix du Brésil

Binotto explique pourquoi Ferrari n’a pas échangé les positions de ses pilotes

F1 - Binotto explique pourquoi Ferrari n'a pas échangé les positions de ses pilotes

Le patron de Ferrari, Mattia Binotto, a donné les raisons pour lesquelles son équipe n’a pas souhaité échanger les positions entre Carlos Sainz et son coéquipier Charles Leclerc dimanche dernier au Grand Prix du Brésil.

Au Grand Prix du Brésil, Charles Leclerc se trouvait en quatrième position en fin de course après une remontée spectaculaire depuis le fond de la grille à la suite d’un accrochage avec la McLaren de Lando Norris. Le Monégasque – qui se bat pour la deuxième place au championnat des pilotes cette année – a alors demandé à son équipe s’ils comptaient échanger les positions avec son coéquipier Carlos Sainz, mais son ingénieur lui a indiqué qu’un échange de position serait « trop risqué » et qu’il devrait se contenter d’une quatrième place ce dimanche pour cette avant dernière manche de la saison.

S’exprimant après la course, Mattia Binotto a expliqué qu’un échange de positions entre les deux pilotes aurait été trop risqué pour Ferrari car Carlos Sainz risquait une pénalité pour avoir dépassé l’AlphaTauri de Yuki Tsunoda lors de la dernière phase de voiture de sécurité, ce qui aurait signifié que l’Espagnol aurait pu perdre plusieurs positions une fois la pénalité appliquée, faisant perdre ainsi plusieurs points précieux à la Scuderia Ferrari au championnat constructeurs.

« Tout d’abord, échanger les positions avec nos deux voitures dans la dernière ligne droite était certainement délicat, car Charles avait Fernando [Alonso] et Max [Verstappen] juste derrière lui. Donc, cela aurait été délicat et en quelque sorte dangereux. » a expliqué Mattia Binotto lors d’une vidéoconférence depuis Maranello après la course.

« Mais en plus de cela, nous savions que nous faisions l’objet d’une enquête pour ce qui s’était passé derrière la voiture de sécurité avec Tsunoda. »

« Nous avons été blanchis par la direction de course, donc nous étions – disons – suffisamment à l’aise, mais nous n’avions pas la conclusion à ce moment-là…cela restait donc risqué, car une pénalité de cinq secondes par exemple, signifierait que Carlos aurait perdu plus d’une position. Donc, pour le championnat des constructeurs, il était préférable de s’en tenir aux positions et au écarts en piste. »

Après le Grand Prix du Brésil, Charles Leclerc occupe la deuxième place au championnat des pilotes à égalité de points avec le Mexicain Sergio Perez, alors que Ferrari est toujours deuxième avec seulement 19 points d’avance sur Mercedes.

Mattia Binotto a également défendu la décision de son équipe de faire sortir en piste Charles Leclerc avec des pneus Intermédiaires montés sur sa monoplace (le seul de la grille) le vendredi lors de la séance de qualifications alors que la piste était encore sèche.

« Evidemment, quand vous avez de telles conditions météo, c’est toujours une loterie. » a expliqué Binotto.

« Je pense que le fait que Kevin [Magnussen] était en pole, ou Lewis [Hamilton] huitième sur la grille et Sergio [Perez] neuvième, prouve que c’était une loterie, non ? Nous nous sommes trompés parce que nous étions les seuls en Intermédiaires et pas en Slicks. Mais je pense que ce types d’erreurs, dans une telle situation de loterie, se produisent toujours. Ces erreurs peuvent également se transformer en bonne décision, non ? »

« Mais lorsque je regarde la situation dans son ensemble avec l’équipe, c’est le processus qui nous a emmenés à prendre une telle décision qui, je pense, est plus important que la décision en elle-même. Était-ce bien ou mal ? Pourquoi avons-nous fait cela et les autres non ? »

Mattia Binotto – qui ne s’est pas déplacé sur le circuit lors des deux dernières courses afin de commencer à travailler avec ses ingénieurs sur 2023 à Maranello – sera présent ce week-end à Abou Dhabi pour l’ultime manche de la saison 2022 où il devra sans aucun doute répondre aux nombreuses questions des médias concernant son avenir chez Ferrari après que des rumeurs infondées suggérant son remplacement par Frederic Vasseur l’an prochain ont émergé ces dernières heures.

2 Commentaires

2 Comments

  1. Alex

    15 novembre 2022 à 19h45

  2. Alex

    15 novembre 2022 à 14h54

    Chez Ferrari Don Quichotte se bat contre des moulins à vent.
    Triste…😭

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

News F1

Âgé de 35 ans, l'Allemand Nico Hülkenberg fera son grand retour en Formule 1 en 2023 au sein de l'équipe américaine Haas

News F1

Lando Norris explique qu'un problème récurrent de manque d'adhérence à l'avant de la McLaren a probablement compromis les chances de l'équipe de terminer à...

News F1

A partir de la saison 2023, Max Verstappen et Daniel Ricciardo vont de nouveau travailler pour la même équipe, mais les deux hommes ne...

News F1

Le directeur de la Scuderia Ferrari, Mattia Binotto, va désormais s’asseoir avec Mick Schumacher pour discuter de l’avenir du jeune Allemand qui se retrouve...

Annonce

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2022 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.