Bottas a désobéi aux consignes ce dimanche à Melbourne

Le patron de l’équipe Mercedes, Toto Wolff, a révélé que les pilotes, ainsi que les ingénieurs de l’écurie, ont désobéi aux consignes ce dimanche à Melbourne concernant le meilleur tour en course.

Cette année, la F1 a introduit une nouvelle règle qui permet au pilote se trouvant dans le top dix à l’arrivée de marquer un point supplémentaire en cas de meilleur tour en course. L’équipe du pilote marque également un point de plus.

Ce dimanche à Melbourne, c’est Valtteri Bottas, le pilote Mercedes et vainqueur de l’épreuve, qui a marqué le point du meilleur tour en course, alors que le patron avait clairement donné l’ordre de ne pas aller chercher ce point supplémentaire en course si les deux voitures étaient aux deux premières places.

« Aujourd’hui [dimanche], dans la matinée, lorsque nous avons parlé de stratégie, je leur ai interdit de faire le tour le plus rapide si nous avions les deux voitures aux deux premières positons. » a expliqué Toto Wolff, le directeur exécutif de l’équipe Mercedes.

« Ils ont ignoré ces consignes, je pense que c’est un complot entre les ingénieurs et les pilotes parce que les ingénieurs étaient enthousiastes et les pilotes étaient enthousiastes aussi. Je dois donc ré-écouter la radio pour voir comment cela s’est passé. »

Mercedes obtient le double de points que Ferrari

Le patron de l’écurie du constructeur allemand se montre tout de même satisfait du résultat obtenu à Melbourne par son équipe, puisque Mercedes repart de l’Australie avec 44 points, soit le double de Ferrari.

« Au final, je suis heureux. Recueillir ce point supplémentaire, je pense que c’est bien, c’est divertissant, c’est une excellente nouvelle partie du spectacle. »

« Je pense tout de même que ce sont de gros risques, surtout lorsque nous sommes dans les gros points. Faut-il aller chercher le tour le plus rapide ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Helmut Marko : « Nous devons améliorer notre châssis »

daniel ricciardo renault

Abiteboul sur Ricciardo : « Il lui faudra une certaine forme de patience au démarrage »