Budget capé : Russell et Leclerc veulent des sanctions appropriées en cas d’infraction

2022 Singapore Grand Prix, Sunday - Steve Etherington

Charles Leclerc et George Russell ont tous deux appelé à l’application d’une ou plusieurs sanctions appropriées pour toute équipe reconnue coupable d’avoir enfreint la réglementation sur le plafond budgétaire en Formule 1. 

Le week-end dernier à Singapour, des rumeurs ont suggéré que deux équipes de la grille (Red Bull et Aston Martin) auraient enfreint la réglementation financière en dépassant allègrement le plafond budgétaire mis en place en Formule 1 lors de la saison 2021. Cette semaine à la veille du Grand Prix du Japon, la FIA devait normalement publier les certificats de conformité de chaque équipe de la grille concernant le plafond budgétaire de la saison dernière et, tout le monde s’attendait à avoir des réponses concernant un éventuel dépassement de ce plafond par une plusieurs écuries.

Cependant, l’instance dirigeante a retardé de quelques jours la publication de ces certificats de conformité (publication prévue le lundi 10 octobre), la FIA s’étant justifié en déclarant que « l’analyse des soumissions financières est un processus long et complexe qui est en cours ».

Interrogés sur le sujet ce jeudi à Suzuka où la Formule 1 s’apprête à disputer la dix-huitième manche de l’année, le pilote Mercedes George Russell a déclaré qu’il faisait confiance à la FIA pour infliger une sanction « appropriée » à toute équipe qui aurait éventuellement enfreint la réglementation financière.

« Ce n’est pas mon rôle de plonger dans ces détails, donc je vais juste attendre et voir quels sont les résultats lundi. » a déclaré le Britannique ce jeudi à Suzuka.

« Mais je sais juste de par notre expérience chez Mercedes à quel point toute l’équipe a travaillé dur pour rester dans ce plafond des coûts. Nous savons que nous pouvons apporter plus de performances si nous avions plus d’argent à dépenser. C’est aussi simple que cela. »

« Je fais confiance à Mohammed [Ben Sulayem, président de la FIA, ndlr] et à la FIA pour infliger une peine appropriée à quiconque est reconnu coupable des accusations portées contre lui. Ce devrait être assez simple, et vous vous attendez à ce que le montant dépassé soit le montant qui sera amputé sur le budget de l’année prochaine, et probablement un peu plus à titre de sanction. Mais bon, nous devons attendre et voir. »

Du côté de chez Ferrari, le Monégasque Charles Leclerc estime lui aussi que les coupables devront quoi qu’il arrive être sanctionnés : « Bien-sûr, si vous avez plus à dépenser, vous allez plus vite en piste. » a déclaré Leclerc.

« Donc, si une équipe est reconnue coupable, elle devrait être punie. Quelle punition ? Ce n’est pas moi qui décide, mais c’est sûr qu’il doit y avoir une sanction. »

1 Comment

  1. Leclerc et Russel pensent peut être à RedBull qui les a humilié sur la piste cette année.
    Mais les sanctions ne seront pas données forcément où et comment ils les attendes.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.