carlos sainz mclaren

Carlos Sainz parle de la pression des médias sur les pilotes

Carlos Sainz souligne les difficultés que peuvent rencontrer les pilotes actuels en F1 dans leur travail de relation publique, notamment avec les médias.

La Formule 1 a beaucoup évolué en seulement 20 ans, mais le monde qui gravite autour de la discipline également, notamment les médias, qui sont désormais bien plus réactifs que par le passé grâce au support numérique et dont l’impact est bien plus important.

Dans ce contexte, les déclarations des pilotes de F1 ont également évolué avec le temps, et les pilotes peuvent sembler un peu moins « naturels » désormais lorsqu’ils parlent à un média lors des week-ends de Grand Prix.

En effet, les pilotes sont extrêmement surveillés pendant les interviews et vous aurez sûrement déjà aperçu l’attaché de presse d’un pilote lors d’une interview avec un microphone à la main pour enregistrer les propos tenus par ce dernier devant les caméras des journalistes.

Les relations avec la presse ont donc largement évolué au cours des ces dix dernières années, ce que regrettent beaucoup de pilotes, mais il faut également penser aux sponsors des équipes, qui injectent de grosses sommes d’argent chaque année et qu’il ne faut surtout pas froisser.

« Les gens se demandent souvent s’ils auraient dû dire telle ou telle chose. » a déclaré Carlos Sainz au site Motorsport-Total.com.

« Mais ce n’est pas seulement la faute des équipes, mais aussi des médias, parce que chaque déclaration a un impact important aujourd’hui. »

« Nous avons beaucoup de pression avec les gros titres, sur ce que nous ne devrions pas dire, ou ce que nous devons faire. Donc, nous devons essayer d’être prudent. »

« Nous devons travailler pour faire en sorte que les pilotes soient davantage des stars du spectacle en mettant en valeur leur personnalité. »

« Mais nous devons également respecter l’argent, les personnes qui nous sponsorisent et qui croient en nous. Il faut trouver le bon équilibre, C’est un chemin difficile à trouver et nous devons y faire attention. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

max verstappen

Verstappen dresse un premier bilan positif de la collaboration avec Honda

Jean-Eric Vergne arrive en confiance au e-Prix de Rome