Charles Leclerc a joué la prudence en fin de course à Singapour

GP SINGAPORE F1/2022 - DOMENICA

Charles Leclerc s’est contenté de « ramener la voiture » ce dimanche soir à Singapour lorsqu’il a compris que Sergio Perez avait creusé suffisamment d’écart avec lui malgré une potentielle pénalité à venir pour le pilote Red Bull.

Ce dimanche au Grand Prix de Singapour, le pilote Ferrari Charles Leclerc – qui a perdu la tête de la course dès le départ lorsque Perez l’a doublé – a mis une énorme pression sur le pilote Red Bull durant une très grande partie de la course sans pour autant arriver à dépasser le Mexicain. A un moment donné, Leclerc a visiblement levé le pied en fin de Grand Prix et l’on aurait pu penser vu de l’extérieur que le Monégasque était fatigué d’avoir lutté durant de nombreux tours dans un cockpit surchauffé dans les rues de Singapour.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait levé le pied parce qu’il était fatigué en fin de Grand Prix, Leclerc a expliqué qu’il savait que Sergio Perez était sous enquête et qu’il risquait cinq secondes de pénalité après l’arrivée, mais voyant que le Mexicain venait de passer ce cap des cinq secondes, le pilote Ferrari a décidé de ne plus prendre aucun risque et de se contenter de ramener la voiture à la maison

« Non, j’ai poussé jusqu’au bout. Mais je savais que Checo [Perez] faisait l’objet d’une enquête, mon ingénieur me l’avait dit, donc je poussais, et dès qu’il m’a dit que Checo avait 5,1 secondes d’avance, alors il s’agissait juste de ramener la voiture à la fin. » a déclaré Leclerc à F1only.fr

« Les conditions étaient vraiment, vraiment délicates et comme Carlos [Sainz] l’a dit, c’était juste très, très difficile de piloter la voiture, et comme Checo l’a dit aussi, les erreurs étaient très faciles à faire. Donc, dès que j’ai su que l’écart de cinq secondes était fait, j’ai juste ramené la voiture. »

Après le Grand Prix de Singapour, Charles Leclerc est toujours deuxième au championnat pilotes avec 104 points de retard sur Max Verstappen et deux points d’avance sur Sergio Perez, alors qu’il ne reste que cinq courses à disputer.

6 Comments

  1. Cela évite de parler de l’undercut manqué pour freinage trop tardif conduisant à 5,3″ d’arrêt.

    Très belle course néanmoins. Le côté gommé de la grille est devenu un désavantage terrible sous la pluie avec ces 18″ on dirait. Déjà à Imola la victoire s’est envolée là-dessus.

    Il sera favori à Suzuka car la forme des Mercedes empêchera l’undercut Red Bull tandis que l’overcut n’y fonctionne pas. Et encore, si Red Bull est là. Dans les sanctions possibles pour le budget, la FIA (honnête) peut choisir d’exclure Red Bull de grand prix entiers dans les prochains mois.

    • De quoi vous…
      Le pit de 2.5 seconds de trop après une safety car qui réduit les écarts a l’avantage de la position ?

      • Je parle du tour 34. Leclerc freine trop tard et arrêt de 5.31. Tour 35, Perez 2.80. C’était avant la safety car et ça permet au Mexicain de faire un inlap sans pression et de ressortir tranquillement devant juste avant la neutralisation.

        C’est fou, c’est du factuel !

  2. C’était son choix, il aurait pu aussi se battre pour gagner une demi seconde et gagner la course sur la pénalité de Perez

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.