charles leclerc

Charles Leclerc a souffert de graining ce vendredi en essais libres

Charles Leclerc s’inquiète du graining qu’il a pu rencontrer ce vendredi en essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne.

Le tracé de Silverstone a été resurfacé pour la seconde fois en deux ans, ce qui offre aux pilotes une piste totalement lisse ce week-end.

Mais le revers de la médaille est que les pneus Pirelli souffrent de graining, nottament en raison des courbes rapides typiques du tracé de Silverstone, et dans lesquelles les monoplaces sont plaquées au sol grâce à l’appui aérodynamique que génèrent les F1 modernes.

Les équipes ont donc souffert de graining et de blistering ce vendredi, essentiellement sur la roue avant gauche, et la Ferrari pilotée par Charles Leclerc n’y a pas échappé.

« Ce fut une journée difficile pour nous. Nous avons beaucoup lutté avec nos pneus avant pendant les longs relais et nous devons nous efforcer de comprendre comment améliorer leur fonctionnement. » explique Charles Leclerc, troisième au terme des EL2.

« Nous sommes assez loin (de Mercedes) en rythme de course. Nous devons travailler sur cet aspect et sur la dégradation du pneu avant gauche. Sur les longs relais, j’ai monté les gommes Médiums, mais il y avait du graining et du blistering. »

« En revanche, le rythme de qualification n’était pas mauvais et nous avons également réussi à faire beaucoup de tests tout au long de la journée, ce qui est positif. »

« Nos concurrents sont forts et je pense qu’ils ne feront que révéler tout leur potentiel en qualifications. Nous allons tout donner pour être compétitifs et nous verrons où nous en sommes demain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Romain Grosjean revient sur son crash : « Le début de journée était un peu gênant »

Jean Todt en faveur du retour des ravitaillements en carburant en F1