Charles Leclerc a vécu la course « la plus dure » jusqu’à présent

Neuvième à l’arrivée de l’épreuve, Charles Leclerc gardera un bon souvenir de son tout premier Grand Prix de Singapour au volant d’une Formule 1.

Le jeune monégasque, futur pilote Ferrari en 2019, a une nouvelle fois inscrit des points pour son équipe Sauber, prouvant qu’il méritait sa place au sein de la Scuderia la saison prochaine aux côtés de Sebastian Vettel.

Mais le pilote Sauber admet qu’il s’agissait de la course la plus difficile de sa jeune carrière, alors que les pilotes ont évolué ce dimanche dans des conditions difficiles avec un taux d’humidité proche de 100%.

« Ce fut la course la plus dure et de loin. » déclare Leclerc au micro de Canal +. « Vraiment, vraiment, vraiment difficile. »

« A chaque fois on pense qu’il reste deux ou trois tours, au milieu de la course je pensais qu’il restait maximum 5 tours, mais quand à la radio ils te disent « bon encore trente tours Charles », c’est difficile, mais on l’a fait et je suis hyper content. »

« Je pense que c’est une course parfaite de notre part, niveau stratégie, tours qualifs, bonne gestion des pneus. Neuvième après un vendredi comme on a eu c’est incroyable. »

Charles Leclerc occupe la quinzième position au classement des pilotes avec quinze points marqués depuis le début de l’année.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

Le point sur les classements après le GP de Singapour

La gestion du trafic a fait « flipper » Lewis Hamilton