charles leclerc ferrari

Charles Leclerc : « C’est pas la panique! »

Charles Leclerc ne pense pas que l’écart d’une minute entre sa Ferrari et la Mercedes de Valtteri Bottas à l’arrivée du Grand Prix d’Australie soit le reflet de la vraie performance de sa monoplace cette année.

Le Monégasque a franchi le drapeau à damiers à Melbourne à la cinquième position, derrière son coéquipier Sebastian Vettel, pourtant plus lent, et à presque une minute de la Mercedes de Bottas.

Interrogé à l’arrivée de l’épreuve pour savoir s’il pensait que la saison allait être difficile pour Ferrari, Charles Leclerc a souligné que le circuit de Melbourne est atypique et ne reflète pas forcément la vraie performance des monoplaces.

« C’est pas la panique ! «  a déclaré Leclerc ce dimanche soir à Melbourne au micro de Laurent Dupin.

« Enfin c’est pas la panique, nous ne sommes pas là où l’on s’attendait, clairement, mais par contre comme on a vu dans le passé, Melbourne c’est quand même une piste très spéciale qui ne représente pas toujours la vraie performance des voitures. »

« On va essayer de bosser pour nous améliorer, mais je ne pense pas que nous soyons réellement à cette distance là sur les autres pistes. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pilotes ferrari départ australie

Il y a bien eu contact entre les deux Ferrari au premier virage de Melbourne

kimi raikkonen alfa romeo racing

Une protection de visière a fait surchauffer les freins de Raikkonen à Melbourne