F1 - Charles Leclerc cherche l'équilibre entre qualifications et course
in

Charles Leclerc cherche l’équilibre entre qualifications et course

Charles Leclerc admet qu’il doit encore trouver le parfait équilibre pour être tout aussi compétitif le samedi en qualifications et le dimanche en course.

Leclerc a raté la cinquième place au championnat du monde des pilotes en 2021, le Monégasque ayant été battu par son coéquipier Carlos Sainz. Mais Charles Leclerc a noté qu’il avait travaillé sur une faiblesse importante l’année dernière, ce qui devrait le placer en meilleure position pour 2022.

Lorsqu’on lui a demandé dans quel domaine il s’est le plus amélioré en 2021, Charles Leclerc a répondu : « Certainement la gestion de course. Encore une fois, c’est depuis début 2020 que j’ai commencé à dire que c’était l’une de mes faiblesses ; surtout en 2019, j’ai eu beaucoup de bonnes qualifications, mais en course, j’avais un peu plus de mal. »

« Nous étions un peu plus en difficulté en tant qu’équipe, mais en tant que pilote, je pouvais sentir que j’avais plus de mal que les autres. Donc, j’y ai mis beaucoup de travail en 2020, je me suis beaucoup amélioré et je pense qu’en 2021, c’était en fait l’une de mes forces. »

Le Monégasque admet cependant qu’il doit désormais trouver un certain équilibre entre qualifications et course afin de connaître des week-ends parfaits en 2022 : « Oui, il y a encore beaucoup à travailler. Peut-être trouver un équilibre entre mes qualifications et la course, car je n’ai pas encore trouvé. »

« Parfois, je sacrifie un peu mes qualifications pour être bon en course comme nous l’avons vu à plusieurs reprises en 2021. Mais c’est un équilibre sur lequel je travaille, afin d’essayer d’obtenir cet équilibre parfait entre qualifications et course. »

En 2022, les pilotes découvriront de nouvelles machines issues de la nouvelle règlementation technique, ce qui pourrait rendre le travail un peu plus compliqué que prévu pour Leclerc : « C’est un peu différent. » admet le pilote Ferrari qui n’a piloté la nouvelle monoplace que sur simulateur jusqu’à présent.

« Cela rend les choses assez délicates, je veux dire, c’est un défi pour nous en tant que pilote et je pense à cet égard que ce sera plus difficile. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

F1 - Le PDG de la F1 rêve de voir plusieurs pilotes se battre pour le titre en 2022

Le PDG de la F1 rêve de voir plusieurs pilotes se battre pour le titre en 2022

F1 - L'ancien pilote de F1, Esteban Gutierrez, rebondit en Endurance

L’ancien pilote de F1, Esteban Gutierrez, rebondit en Endurance