charles leclerc

Charles Leclerc : « Non, Vettel n’a pas compromis mes qualifications »

Charles Leclerc assure que Sebastian Vettel n’a absolument pas compromis ses qualifications ce samedi au Grand Prix de France.

Lors des qualifications du Grand Prix de France, Charles Leclerc a demandé par radio à son équipe de dire à Sebastian Vettel d’accélérer et de créer un plus grand écart avec lui afin de lui permettre de franchir la ligne d’arrivée avant la fin du chrono.

En effet, si Charles Leclerc ne passait pas la ligne de départ avant la fin du chrono, le Monégasque n’aurait tout simplement pas pu faire une ultime tentative.

Lorsqu’on lui a demandé s’il avait été « bloqué » par la monoplace de Sebastian Vettel, le pilote Ferrari a répondu : « Non, pas du tout. »

« La seule chose, c’est que j’ai dû réfléchir à deux reprises, je ne me souviens plus combien exactement, mais je crois à deux reprises nous avons été très serrés au niveau du temps pour franchir la ligne d’arrivée. »

« C’est pour cela que j’ai demandé à l’équipe de demander à Seb d’aller plus vite, parce que c’était très serré, c’était la seule raison. Mais non, Seb n’a pas compromis mes qualifications. »

Au termes des qualifications, Charles Leclerc a signé le troisième temps au volant de sa Ferrari, à six dixièmes de secondes des Mercedes de Valtteri Bottas et Lewis Hamilton.

Le pilote Ferrari se dit satisfait du travail qu’il a accompli en qualifications depuis quelques courses, alors qu’il s’agissait selon lui de l’un de ses points faibles.

« J’étais tout à fait conscient de mes points faibles lors des dernières qualifications et j’ai donc travaillé dur là-dessus. Je suis très heureux de constater des améliorations ce week-end. »

« Je suis très heureux de cela, même si l’écart est encore assez grand. J’espère que nous aurons une course excitante demain. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

daniel ricciardo gp france

Daniel Ricciardo : « La grille de départ de demain est intéressante »

nico hulkenberg renault

Nico Hulkenberg : « Le potentiel pour les points est bien là »