F1 - Charlie Whiting défend la pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel
in

Charlie Whiting défend la pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel

Sebastian Vettel a écopé d’une pénalité de cinq secondes ce dimanche au Grand Prix de France pour avoir été tenu pour responsable de l’accrochage survenu entre lui et Valtteri Bottas au premier virage.

Certaines voix du paddock, comme Niki Lauda, ou encore Lewis Hamilton et Max Verstappen,  ont critiqué cette pénalité, jugée insuffisante, mais le directeur de course de la FIA, Charlie Whiting a tenu à défendre la décision des commissaires.

« Les commissaires de la FIA ont quatre options : Une pénalité de cinq secondes, une pénalité de dix secondes, un arrêt au stand ou un passage par la voie des stands. » explique Whiting.

« Dans ce cas précis, ils ont évidemment choisi la pénalité de cinq secondes, ce qui semble cohérent avec d’autres incidents de ce type. »

F1 - Charlie Whiting défend la pénalité de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel

« Si vous observez les conséquences lors d’une course, vous pouvez évidemment penser différemment, mais les commissaires n’ont pas à en tenir compte. »

Un peu plus tard dans la course, Romain Grosjean a lui aussi écopé d’une pénalité de cinq secondes pour avoir percuté la Force India d’Esteban Ocon au premier tour de course.

Sebastian Vettel a finalement terminé le Grand Prix de France à la cinquième position, le pilote Ferrari a perdu sa place de leader au championnat du monde et accuse désormais 14 points de retard sur Lewis Hamilton.

F1 - Daniel Ricciardo déçu ne pas être monté sur le podium en France

Daniel Ricciardo déçu ne pas être monté sur le podium en France

fans f1 gp france f1

Vous étiez plus de 3 millions devant votre TV pour le GP de France