Christian Horner admet que Red Bull sera triste de voir partir Newey

3 mai 2024
Christian Horner (à gauche) aux côtés d'Adrian Newey

Christian Horner, le patron de l’équipe Red Bull, est revenu un peu plus en détail sur la décision d’Adrian Newey de quitter l’écurie de Milton Keynes après presque deux décennies à la tête du département technique.

Adrian Newey a rejoint Red Bull peu avant la saison 2006 et a joué un rôle clé dans les différents succès de l’équipe au cours des 19 dernières années, puisque ses créations ont jusqu’à présent permis de remporter six championnats du monde des constructeurs et sept titres mondiaux pilotes.

Interrogé pour connaître les raisons qui ont poussé Adrian Newey à quitter son poste après 19 années passées à Milton Keynes, Christian Horner a répondu : « Il a travaillé dur ces 30 dernières années… sept ans avec Williams, sept ans avec McLaren, et il a fait la meilleure partie de ses 20 ans. avec nous-mêmes. » a déclaré le Britannique à Sky Sports.

« Il a atteint un point où l’équipe est en très grande forme, nous jouons à un très haut niveau, et il pense que c’est maintenant son droit de s’éloigner, de prendre un peu de temps [pour lui]. »

Bien que Horner a insisté sur le fait que l’équipe technique actuellement en place n’aura aucun mal à travailler malgré le départ de Newey, il a admis que la présence de l’ingénieur britannique manquera à l’équipe le moment venu.

« C’est un formidable ingénieur. » a poursuivi Horner. « Il aspire toujours à cette dernière performance… il défie, il repousse les limites. »

« Par-dessus tout, c’est la camaraderie qui me manquera. Nous avons partagé beaucoup de hauts et de bas au cours des 18 dernières années, et il a été assis à côté de moi sur le mur des stands pendant tout ce temps. Il y a eu 117 victoires et pas mal de championnats du monde en cours de route. »

Horner a également nié le fait que les tensions chez Red Bull autour de « l’affaire Horner » aient joué un rôle dans la décision de Newey de partir : « Je pense que cela date depuis un certain temps. » a-t-il insisté.

« Il y a eu une discussion il y a environ douze mois sur le fait qu’il aurait peut-être été temps pour Adrian d’envisager de prendre du recul, donc je sais que cela lui est venu à l’esprit depuis un certain temps. C’est quelque chose que nous avons dû planifier. »

« Et quel meilleur moment pour partir qu’avec la forme que nous avons connue au cours des deux dernières saisons, avec la façon dont l’équipe se comporte ? Il se retire, ne quitte pas l’entreprise, mais s’éloigne de la Formule 1 alors que nous sommes au sommet de notre forme. »

« Nous serons très tristes de le voir partir, il a été une partie immense de notre équipe au cours des deux dernières décennies. Ce sera avec tristesse qu’on le verra partir mais plus que tout… le spectacle continue. »

Quant à savoir où Newey pourrait se retrouver ensuite, avec son nom étant lié à une multitude d’équipes, dont Ferrari et Aston Martin, Horner a une nouvelle fois souligné que l’homme de 65 ans était désireux de prendre dans un premier temps une pause.

« Je pense qu’il a mérité le droit d’avoir un peu de temps libre, de passer du temps avec sa femme et sa famille, et c’est ce qu’il tient vraiment à faire. » a ajouté Horner. « Après, s’il décide qu’il veut faire une autre course en F1, qui sait ? »

« L’ironie est qu’Adrian a toujours détesté chaque changement de réglementation, et 2026 est unique car il s’agit à la fois de la réglementation du châssis et du moteur, mais c’est un monde très différent de nos jours avec le plafond des coûts et les restrictions que nous avons sur les ressources. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.