Istanbul offre « l’un des plus hauts niveaux de grip » du calendrier

Globalement après la première journée d’essais libres, les pilotes se sont montrés très satisfaits du niveau d’adhérence offert par la piste d‘Istanbul comparé à la saison dernière où les pilotes avaient l’impression de rouler sur une véritable patinoire.

En 2020 juste avant l’arrivée de la F1, les organisateurs ont jugé bon de refaire l’intégralité du bitume sur le tracé turc, mais la remontée en surface du pétrole, mélangé à la pluie qui a fait son apparition, a rendu la piste quasiment impraticable pour des Formule 1 modernes.

Avant l’édition 2021, les organisateurs ont donc pris soin de « décaper » la piste avec un jet à haute pression, ce qui a considérablement améliorer le niveau d’adhérence du tracé d’Istanbul, en témoignent les retours positifs de la part de certains pilotes ce vendredi, alors que quelques-uns d’entre eux n’hésitent pas dire que le circuit d’Istanbul offre désormais le plus haut niveau d’adhérence du calendrier.

Lewis Hamilton : « C’était très différent. L’année dernière c’était une nouvelle surface et le pétrole remontait, mais ils l’ont nettoyé. Je ne savais pas vraiment à quoi m’attendre, mais il y a tellement plus d’adhérence qu’auparavant. C’est bien d’avoir autant d’adhérence, cela en fait une piste beaucoup plus agréable sur laquelle piloter, un peu comme avant. »

Esteban Ocon : « C’était un bon vendredi, probablement l’un des plus intéressants de notre côté cette année. Nous sommes arrivés sans savoir quelles seraient les conditions et il s’avère qu’elles ont grandement progressé par rapport à l’an dernier avec une excellente adhérence. C’était peut-être même l’un des plus hauts niveaux de grip cette saison. C’est génial de défier cette piste et ce tracé dans ces conditions. »

Fernando Alonso : « C’était comme découvrir une nouvelle piste pour la toute première fois. Je pense que c’était la même chose pour tout le monde après les problèmes d’adhérence sur ce tracé l’an dernier. Il semble que le grip soit revenu à la normale, ce qui est une excellente nouvelle puisque cela nous donne confiance dans la voiture tout au long du tour. »

Nicholas Latifi : « La surface n’est pas comme ce à quoi je m’attendais, en particulier d’après ce que j’ai vu pendant la marche sur la piste, mais d’une manière positive. De toute évidence, l’adhérence est beaucoup plus élevée que l’année dernière, et elle semble en fait beaucoup plus élevée que la plupart des autres pistes en général. »

Lando Norris : « Ce vendredi a été décent, dans des conditions assez différentes de ce que nous avons connu en Turquie la saison dernière. Cela ressemble à une piste complètement différente. »

Daniel Ricciardo : « C’était tellement différent de l’année dernière et certainement plus agréable. Je serai très surpris si un pilote dit le contraire !« 

Valtteri Bottas : « Aujourd’hui a été beaucoup plus rapide que l’année dernière ! Les EL1 d’aujourd’hui ont été plus de 10 secondes plus rapides que l’année dernière et c’est en fait devenu l’une des pistes les plus accrocheuses du calendrier, ce qui la rend très amusante. »

Du côté de chez Pirelli – qui a choisi cette année des pneus plus Tendres qu’en 2020 – on se félicite également du niveau d’adhérence de la piste constaté ce vendredi : « Dès le départ, il était clair que les conditions de piste étaient bien meilleures que l’année dernière : les pilotes ont signalé un niveau d’adhérence plus élevé et les temps dans les deux sessions étaient nettement plus rapides qu’en 2020. » nous explique Mario Isola.

« Il est difficile de comparer cette année avec l’année dernière, car le les conditions météorologiques sont différentes et notre nomination de composés est un cran plus tendre. La piste a également été récemment lavée avec un procédé à haute pression, ce qui a éliminé le bitume de surface, même si le niveau de rugosité semble être inchangé. »

« En conséquence, nous avons constaté une adhérence constante tout au long du tour, bien que légèrement affectée par les rafales de vent d’aujourd’hui, et les trois composés offraient de solides performances, avec un peu de graining, comme prévu, en particulier sur l’avant droit. »

« Avec autant de nouveautés par rapport à l’année dernière, les équipes s’appuieront fortement sur les informations recueillies aujourd’hui pour proposer la stratégie optimale plutôt que sur les données 2020. Cependant, il existe un risque de pluie demain qui pourrait être une autre variable. »

« Pour la course, ce que nous avons appris aujourd’hui, c’est que les gommes dures et mediums pourraient être privilégiées si une stratégie à un seul arrêt est choisie, mais la gomme tendre pourrait aussi entrer en jeu si les équipes sont capables de limiter leur usure. »

Classement des EL2 à Istanbul

Image

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Réagissez à cet article !x