Comme les autres équipes, McLaren a rencontré des problèmes avec les pneus ce vendredi

mclaren lando norris mexico

Avec ses deux monoplaces dans le top dix en EL2 ce vendredi à Mexico [8° et 10°], Andreas Seidl espère que la suite du week-end sera aussi bonne pour McLaren.

Le patron de l’écurie britannique souligne le défi unique que représente le fait de courir à plus de 2200 mètres d’altitude, notamment avec la gestion des pneumatiques, qui ont donné du fil à retordre à toutes les équipes ce vendredi à Mexico.

« La course à Mexico est très intéressante car elle pose des problèmes uniques liés à la faible densité de l’air. Il est difficile de refroidir le bloc d’alimentation et les freins, et c’est parce qu’il ya beaucoup moins d’appuis disponibles ici que partout ailleurs. » explique Andreas Seidl, team principal de l’équipe McLaren.

« Outre ces problèmes traditionnels sur le circuit Hermanos Rodríguez, nous sommes également mis au défi – peut-être même plus que l’année dernière – par le comportement des pneus, le graining étant commun à toute la grille. »

« Lors des séances de vendredi, il était donc important de travailler sur le système de refroidissement, sur la gestion d’une voiture à faible appui et sur l’amélioration de notre compréhension des pneus. »

« L’équipe a fait du bon travail et nous avons rassemblé beaucoup de données à étudier ce soir. En termes de performance, nous sommes à peu près dans la même ligne que lors des courses précédentes, et j’espère une séance de qualifications propre et de bons points dimanche. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.