mise à jour racing point singapour
in

Comment une équipe de F1 conçoit, fabrique et lance une mise à jour ?

On vous parle bien souvent des mises à jour introduites en F1, mais savez-vous comment elles sont lancées ?

Nous vous expliquons dans cet article comme une équipe [dans ce cas précis Racing Point] procède pour concevoir, fabriquer et lancer une mise à jour aéro sur sa monoplace en pleine saison.

La spécification aéro d’une monoplace présentée aux essais de pré-saison à Barcelone et celle qui prendra le départ de la première course de l’année à Melbourne quelques semaines plus tard sont sensiblement différentes.

Un premier travail aux essais Hivernaux

En effet, même entre les essais hivernaux et la première course de l’année en Australie, les ingénieurs de chaque équipe arrivent à trouver le moyen de développer de nouvelles pièces avant-même que la monoplace n’ait participé à son premier Grand Prix.

F1 - Comment une équipe de F1 conçoit, fabrique et lance une mise à jour ?

Développer une voiture de course de haut niveau n’est toutefois pas une partie de plaisir. Pour qu’une mise à jour apparaisse concrètement sur la monoplace, elle doit d’abord figurer parmi les nombreux concepts testés à l’usine.

“Le processus commence avec notre équipe d’aérodynamiciens qui génère des idées et des concepts sur la manière d’améliorer potentiellement les performances de la voiture, généralement en augmentant l’appui global.” nous explique le directeur technique de Racing Point, Andrew Green.

L’analyse CFD

“Ils [les ingénieurs] produisent une quantité énorme d’idées et nous sélectionnons celles qui ont le plus grand potentiel.”

“Les idées passent ensuite par l’analyse numérique de la dynamique des fluides computationnelle afin d’obtenir un premier aperçu afin de déterminer s’il y a un intérêt à poursuivre l’idée.”

“Après analyse en CFD, la pièce sera examinée à nouveau. Ce processus se poursuivra plusieurs fois et à chaque étape, la conception a besoin d’un feu vert pour passer à la suivante, atteignant finalement le point où nous pensons avoir suffisamment de mérite pour garantir que la pièce soit testée dans un environnement de soufflerie.”

racing point melbourne

Il faut généralement plusieurs itérations et approbations pour qu’une pièce prototype soit transférée au service des modèles et de la conception, où elle sera ensuite mise en œuvre en tant que pièce modélisée pour les essais en soufflerie.

“Après les tests, les résultats sont communiqués au groupe aérodynamique.” poursuit Andrew Green.

“Ils analysent ensuite les performances potentielles et prennent une autre décision: nous regardons si la pièce peut avoir sa taille finale à ce stade ou alors nous décidons d’organiser une autre série de tests.”

“Généralement, les pièces nécessitent plus d’une itération et la boucle de CFD et de tests en soufflerie a lieu plusieurs fois.”

“Lorsque nous pensons que les mises à jour ont suffisamment de potentiel pour augmenter considérablement les performances, toutes les conceptions de modèles sont transmises à la fabrication. Une grande équipe de concepteurs en taille réelle prend ensuite ces composants de modèle et les transforme en pièces réelles.”

Une production en série

La phase de fabrication inclut également les gabarits, les moules et les montages, tous conçus pour permettre une production «en série», tandis qu’un programme de montage est établi pour déterminer le moment où la mise à jour sera prête à être introduite sur la voiture.

“À ce stade, la production est à fond. Entre-temps, nous continuons à courir et il reste encore des exigences pour la voiture actuelle. Tous les observateurs ne se contentent pas de passer à la nouvelle mise à jour – nous devons toujours entretenir et fabriquer la voiture actuelle, ce qui affectera le calendrier de production de tous les nouveaux éléments.”

“En cas de plantage, par exemple, et si certaines pièces doivent être remplacées, les ressources nécessaires à la mise à jour seront épuisées.”

“À l’intérieur de ce calendrier de production, de nouvelles pièces seront également mises à l’essai en recherche et développement. Les pièces doivent passer en R & D pour être validées et prouver qu’elles sont «adaptées à leurs besoins.”

L’expédition des pièces sur la piste

La dernière étape consiste à envoyer en un temps record sur la piste les nouvelles pièces conçues, développées et fabriquées à l’usine de l’équipe.

F1 - Comment une équipe de F1 conçoit, fabrique et lance une mise à jour ?

“La dernière étape est l’atelier de peinture. La pièce est ensuite emballée pour être expédiée à la course cible. Tout cela se passe à la dernière minute, mais nous essayons de tout condenser dans le minimum de temps possible.”

Vous savez désormais comme une équipe de Formule 1 procède pour développer, concevoir, fabriquer et lancer une mise à jour sur l’une de ses monoplaces.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

mclaren coca cola 2019

McLaren arrive au Mexique avec des objectifs clairs en tête

gp du mexique toro rosso

Pirelli : “Le Mexique a toujours été une course difficile et imprévisible”