charles leclerc ferrari

Concrétiser une pole en victoire fera partie des axes d’amélioration pour Ferrari en 2020

Mattia Binotto reconnaît que Ferrari a encore un grand travail à faire sur la concrétisation des efforts fournis lors des qualifications le samedi.

Depuis la rentrée des classes au Grand Prix de Belgique, Ferrari a décroché la pole position lors de chaque Grand Prix disputé, mais a eu plus de difficultés à transformer cette pole position en victoire aux Grand Prix de Russie et au Japon dimanche dernier.

Déjà plus tôt dans la saison, l’équipe de Maranello n’a pas réussi à concrétiser le dimanche malgré plusieurs départs depuis la pole position comme à Bahreïn ou en Autriche pour Charles Leclerc.

Au Grand Prix du Canada 2019, là encore une Ferrari a pris le départ de la course depuis la pole position [celle de Sebastian Vettel], mais c’est bien une Mercedes qui a remporté l’épreuve ce jour-là [Vettel a franchi la ligne en premier, mais a été pénalisé ensuite].

Interrogé le week-end dernier à Suzuka pour savoir si l’équipe Ferrari allait travailler sur ce problème, le directeur de l’écurie italienne reconnaît que cela fait partie des axes d’amélioration pour la prochaine saison.

« Nous ne sommes pas aussi bons en course par rapport aux qualifications, donc, là-dessus, je pense que nous devons nous améliorer. » explique Mattia Binotto, le directeur de la Scuderia Ferrari.

« Je pense que nous avons eu parfois de la malchance aussi. Mais c’est que nous ne concrétisons pas suffisamment. Nous n’avons pas assez concrétisé dans la première partie de la saison, on aurait pu signer de bien meilleurs résultats. »

« Je pense que ça va nous servir comme expérience, je suis certain que nous allons apprendre de ça et faire mieux la saison prochaine. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

pneus gp mexique

Les choix de pneus de chaque pilote pour le Grand Prix du Mexique

romain grosjean grand prix de France grille

Guenther Steiner : « Ne pas commettre les mêmes erreurs l’année prochaine »