romain-grosjean-f1
in

Romain Grosjean en faveur d’un restart sur la ligne de Safety Car

Après avoir réussi à éviter le pire au Grand Prix de Toscane il y a quinze jours à la suite d’un gros crash dans la ligne droite de départ/arrivée du tracé du Mugello lors d’une relance après une voiture de sécurité, Romain Grosjean fait partie de ceux qui pensent que la FIA devrait revoir la règle.

Cette année, lors d’un départ lancé après une voiture de sécurité, les pilotes ne peuvent pas se doubler avant la ligne de départ/arrivée, alors qu’auparavant les pilotes pouvaient attaquer à partir de la ligne de Safety Car (placée avant la ligne de départ).

Au Grand Prix de Toscane, Valtteri Bottas ( qui menait le peloton derrière la Safety Car) a choisi de rouler au pas jusqu’à la ligne de départ pour ne pas offrir d’aspiration à Lewis Hamilton derrière lui et a ensuite choisi d’accélérer une fois la ligne franchie.

Lors de cette manœuvre, les pilotes en fin de peloton ont été victimes d’un coup d’accordéon parce qu’il arrivaient beaucoup trop vite sur les premiers pilotes au ralenti.

Après un gros coup de freinage de la part des pilotes du milieu de peloton, tous ceux arrivant derrière ont dû essayer d’éviter le crash en changeant de trajectoire et provoquant à leur tour des dommages collatéraux dans ce que l’on peut qualifier d’incidents en chaîne.

Romain Grosjean pour sa part s’est fait une grosse frayeur en arrivant « dans le paquet » et essayant d’éviter les morceaux de carbone et éléments mécaniques qui volaient un peu partout.

Lorsqu’on lui demande ce qu’il pense de la façon dont les événements se sont déroulés et sur ce que l’on pourrait faire pour éviter un nouvel incident, le Français a répondu. : « Si vous regardez depuis nos caméras embarquées, il semble que tout le peloton a accéléré puis ralenti. C’est vraiment ce que j’ai ressenti au début. Ensuite, quand vous regardez depuis les caméras extérieures, c’est évidemment beaucoup moins clair car Valtteri (Bottas) a gardé une vitesse lente à l’avant. » nous explique Grosjean.

« Je pense que certains ont essayé de prendre de l’élan, mais se sont ensuite rendu compte qu’ils étaient un peu trop rapides et ont dû ralentir. »

« Petit à petit, pour tout le peloton, et particulièrement si vous étiez en P18, 19 ou 20, c’est devenu une longue accélération suivie d’un gros freinage. »

« Je pense que c’était une surprise pour nous tous. Nous ne pouvions pas faire grand-chose à ce sujet. »

« Je ne sais pas quoi dire pour éviter à nouveau ce genre d’incident. Peut-être qu’il faudrait reprendre la course sur la ligne de la voiture de sécurité – qui était placée beaucoup plus tôt sur la ligne droite – mais je ne sais pas si cela fonctionnera. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

grand-prix-russie-f1

Pirelli table sur une course à un seul arrêt au Grand Prix de Russie

netflix-f1-mercedes

Netflix chez Mercedes F1 ce week-end au Grand Prix de Russie