Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Grand Prix de Hongrie

Verstappen synchronisait son huitième rapport avant son crash dimanche

Chrstian Horner explique comment il a vécu la situation dimanche dernier en Hongrie lorsque son pilote Max Verstappen est allé endommager sa monoplace peu de temps avant le départ de la course

Le patron de l’équipe Red Bull, Christian Horner, est revenu un peu plus en détail sur les conditions du crash de Max Verstappen dimanche dernier en Hongrie juste avant le départ de la course.

A Budapest, le pilote Red Bull Max Verstappen est allé frapper les barrières de pneus lors de son tour de mise en grille avant même le départ de la course. Horner explique que le Néerlandais était en train de synchroniser le huitième rapport sur sa boîte de vitesses et devait donc rouler à une allure assez élevée.

Mais la piste était encore très humide à certains endroits, notamment parce qu’une averse a éclaté juste avant le départ du Grand Prix, ce qui a piégé Verstappen, qui a tiré tout droit au virage 12.

“Je regardais le out lap sur le moniteur et j’ai vu Max partir au large au virage six / sept.” nous explique Christian Horner.

“Il essayait de savoir où était l’adhérence et essayait de synchroniser la huitième vitesse dans la descente vers le virage 12, ce qui signifie que vous devez être à fond pour obtenir cette synchronisation.”

“Le circuit était plus glissant qu’il ne le pensait et les pneus étaient assez froids. Personne ne pouvait en croire ses yeux quand il est entré dans les barrières.”

“Heureusement, il a réussi à maintenir le moteur en marche et à faire marche arrière pour sortir de la barrière. Nous n’étions pas sûrs de la gravité des dégâts et avons dû décider rapidement de l’appeler dans la voie des stands, mais nous avons l’avons finalement envoyé sur la grille pour voir si nous pouvions faire le travail afin qu’il ne perde pas position.”

“Alors que les mécaniciens allaient chercher la RB16 de Max au fond de la grille et la poussaient à travers le reste du peloton, nous ne savions pas si nous allions pouvoir faire le travail à temps.”

“Nous avions identifié sur les écrans que la biellette de direction et la biellette de poussée s’étaient cassées, mais on ne savait pas si le bras de suspension ou le montant s’était cassé sur sa suspension. Si c’était le cas, la partie aurait été terminée.”

“Le plus drôle, c’est que je n’étais pas stressé à ce sujet. Je sentais que si quelqu’un pouvait faire les réparations, c’était bien nos mécaniciens.”

“Dès qu’elle est arrivée sur la grille, ils l’ont démonté, mais surtout, l’inspection par test non destructif devait avoir lieu sur les composants pour s’assurer qu’ils étaient sûrs.”

“Ces résultats se sont bien déroulés et ce fut une course contre la montre pour changer ces pièces, ce qui est une entreprise énorme car leur conception est assez compliquée.”

“Vous auriez besoin d’être un pianiste sensationnel pour pouvoir travailler vos doigts dans l’espace qu’ils avaient, tel est le design serré de ces voitures.”

“Tout le monde a fait sa part – les gars du frontend, le mécanicien n ° 1, le mécanicien en chef – c’était transparent. Bien sûr, tout le reste doit également se passer sur la voiture comme d’habitude, pour préparer le départ de la course, donc c’était très bien coordonné.”

“Environ cinq minutes avant le départ, le mécanicien en chef m’a fait un clin d’œil pour dire que tout allait bien et les roues étaient montées à environ 25 secondes. Les mécaniciens des autres équipes ont applaudi nos gars hors de la grille.”

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.