Cyril Abiteboul : « Ça boxe de plus en plus dur en Formule 1! »

25 octobre 2019
renault f1 daniel ricciardo
Daniel Ricciardo (AUS) Renault F1 Team - racing boots. Mexican Grand Prix, Friday 25th October 2019. Mexico City, Mexico.

Cyril Abiteboul demande à son équipe de ne pas être abattue après la disqualification des deux Renault au Grand Prix du Japon.

Le patron de l’écurie du constructeur français accuse le coup après la disqualification de ses deux monoplaces à Suzuka et souligne à quel point la Formule 1 est devenue un sport où tous les coups sont permis.

« Il faut éviter d’être abattu, parce que c’est quand même une saison difficile, j’en avais parlé avant cette disqualification et après elle est encore plus difficile. » a déclaré Cyril Abiteboul, le directeur général de Renault Sport Racing au micro de nos confrères de Canal+.

« Maintenant, il ne faut pas être abattu, il faut voir ça comme un test, un test à notre résilience à faire partie de ce sport, qui est un sport difficile dans lequel on ne se fait pas de cadeau. Ça le montre, moi je trouve que ça boxe de plus en plus dur, ça boxe à mains nues, peut-être même avec des méthodes discutables, même si ce n’est pas l’objet. »

Pour ce week-end à Mexico, Cyril Abiteboul ne sait pas comment va se comporter le moteur Renault sur le tracé le plus haut du championnat du monde de Formule 1.

« Il faut rester concentré sur ce qu’on a à faire, c’était un Grand Prix [Mexico] sur lequel on a été plutôt bons l’année dernière, après l’altitude joue beaucoup sur le comportement moteur, mais notre moteur est un petit peu différent cette et il faudra voir comment il réagit par rapport aux années précédentes où paradoxalement il était très bon les années précédentes, cette année le moteur est bon partout, mais il risque d’être un peu moins bon ici. »

« On est attentif, il faut essayer de faire un Grand Prix propre, parce que c’est ça qui nous tue cette année. on a une voiture effectivement qui n’est pas assez compétitive, mais on a perdu à peu près 60 points sur des histoires diverses et variées liées à des histoires réglementaires, à des contacts, à des aspects de stratégie, à des Safety Cars. » 

« 60 points perdus, on serait à environ 140 points aujourd’hui, sans perdre tous ces points on aurait une saison complétement différente. Donc, la compétitivité de la voiture oui, mais surtout des week-ends qui doivent être beaucoup plus propres que ce que l’on a fait jusqu’à présent. »

« On ne peut pas se permettre de prendre des risques stupides dans un milieu de peloton qui est aussi serré de ce qu’il est cette année, on ne peut pas se permettre de perdre des points comme ça. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.