Damon Hill s’inquiète du retour de Briatore en F1 avec Alpine

25 juin 2024
11
Flavio Briatore (à gauche) en compagnie de Lawrence Stroll (Aston Martin)

Le champion du monde de F1 Damon Hill ne voit pas d’un bon œil le retour de Flavio Briatore dans le paddock de la Formule 1, l’Italien ayant accepté un rôle de Conseiller Exécutif chez Alpine cette année.

L’équipe Alpine a confirmé le week-end dernier à la veille du Grand Prix d’Espagne le retour à Enstone de Flavio Briatore au poste de Conseiller Exécutif. L’Italien – âgé de 74 ans – a dirigé dans le passé l’écurie Renault F1 Team (désormais Alpine) au milieu des années 2000, avant de quitter son poste en 2009 après avoir été banni de la Formule 1 suite au scandale du fameux « crashgate » de Singapour en 2008.

Depuis, Flavio Briatore s’est consacré durant de nombreuses années à ses propres affaires, avant de remettre un pied en catégorie reine en tant que consultant pour la F1 jusqu’à ce que Alpine lui propose ce poste de Conseiller Exécutif.

Le retour de Briatore en F1 a déjà fait couler beaucoup d’encre, mais le Team Principal de l’équipe Alpine, Bruno Famin, a déjà insisté sur le fait que l’équipe se concentre sur l’avenir et que le passé sulfureux de l’Italien ne la concerne pas.

« C’est un gars d’expérience en Formule 1 depuis 40 ans. Il sait comment diriger une équipe gagnante. Il a un très bon palmarès et pas mal de titres mondiaux. Et il va apporter cette expérience et cette combativité à l’équipe. » a déclaré Famin à Barcelone à propos de Briatore.

« Il va conseiller l’équipe. Nous travaillerons ensemble, bien sûr. Il est le Conseiller du PDG du groupe [Luca de Meo, ndlr], mais il conseillera l’équipe, et nous allons travailler et discuter ensemble en permanence, c’est sûr. »

« Je regarde toujours vers l’avenir, j’essaie de faire en sorte d’obtenir le meilleur pour améliorer notre équipe. C’est vraiment notre objectif. »

« Ce que je vois en ayant Flavio comme conseiller, c’est l’opportunité d’avoir son expérience et de nous aider. Il a une connaissance de très haut niveau de la Formule 1. Il connaît beaucoup de monde et, je suis sûr, qu’il nous aidera à développer l’équipe plus rapidement et mieux, c’est tout. »

Lorsqu’on lui indique que Flavio Briatore n’a jamais exprimé des excuses ou des regrets après ce fameux crashgate de Singapour, Famin a ajouté : « Je regarde vers l’avenir, pas vers l’arrière. »

Flavio Briatore
Flavio Briatore dans le paddock de Barcelone

Mais si du côté d’Alpine on ne voit pas de problème à embaucher Briatore, d’autres en revanche – comme Damon Hill – estiment que le retour de l’Italien dans le paddock de la Formule 1 n’est pas une bonne nouvelle. 

« Le retour de Briatore est incroyable et déconcertant pour moi. Je suis très déçu. » a déclaré Damon Hill, cité par la Gazzetta Dello Sport.

« Tout le monde m’a dit que Flavio avait une histoire faite d’idées brillantes dans ce sport, mais qu’apportera-t-il ? Est-ce que c’est ce que souhaite Alpine à l’avenir ? Il n’est pas jeune, même s’il saura peut-être encourager ou donner confiance à l’équipe pour qu’elle prenne des décisions plus audacieuses. »

« C’est justement un point crucial. Alpine doit se débrouiller seule. Après, peut-être qu’ils ont besoin de quelqu’un comme Briatore, qui prendra les décisions à leur place, et ils se laveront les mains pour toutes les questions concernant Renault. »

« Flavio a toujours réussi à anticiper les choses. Il ne se soucie pas des règles. C’est comme ça qu’il a eu des ennuis. C’est ainsi qu’il a toujours fonctionné, mais peut-être qu’il voyait les problèmes un peu plus facilement que les autres. »

« Cette situation m’inquiète : nous avons déjà essayé de résoudre de mauvais événements et nous ne voulons pas revenir dans un monde de tricherie qui laisse un goût amer en bouche. »

11 Comments

  1. Bon, un escroc brillant mais non repenti revient sur les lieux de son méfait. Ce sera sans la pression amicale de Carlos le Libanais cette fois-ci. Mais Luca est un gentil… ?
    Quand aux britanniques, lequel est revenu activement dans le paddock après une lourde condamnation ?

  2. Alpine et renault sont a l’image de briatore.je vois pas en quoi il va aider l’équipe,il n’est pas ingénieur aero n’y ingénieur motoriste .

  3. Vous êtes de mauvaise fois avec Flavio, le monde du sport n’est pas le monde des Bisounours, il faut jouer avec les limites de la légalité, ça à toujours été le cas avec l’affaire Honda notamment et beaucoup d’autres…et encore reçament Perez à été contraint par son équipe de ramener ça F1 déglingué au stand pour éviter un savety car qui aurait pû porter préjudice a Max…
    Alors arrêtez de condamné un homme pour avoir essayé de faire gagner son autre pilote, vous êtes pathétique
    Es ce que Piquet à été blessé…non
    Alors voilà le sport, ça joue, ça triche de temps en temps, mais c’est comme ça depuis toujours
    l’Italie au foot était connu pour ses plongeons dans la surface, benh oui, c’est comme ça le sport, c’est pas toujours juste, mais je vois pas pourquoi un mec qui à purger sa peine doit encore payer pour avoir essayé
    On dirait que vous découvrez ça,

    • Et donc ? Qu’es que Flavio va apporter à Alpine…. Son sac à malice ??
      J’attend une réponse François 😉😎😘

  4. Pourrais ton avoir l’avis de Hill sur Ron Dennis et le spygate ? Ah ben non, pas entre anglais bien sur…
    Le pas vu pas pris, bien que moralement minable, régit la compétition de haut niveau depuis toujours et qui de mieux qu’un véritable gangster pour redresser une équipe au milieu de ce monde de requins ?

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.