Un système DAS pas si facile à utiliser pour les pilotes Mercedes

Le directeur technique de l'équipe Mercedes, James Allison, a révélé que les pilotes Mercedes n'ont pas réussi à optimiser l'utilisation du DAS en 2020

James Allison, directeur technique de l’équipe Mercedes, a admis que Lewis Hamilton et Valtteri Bottas n’ont pas réussi à optimiser l’utilisation du système DAS monté sur la W11 en 2020.

La saison dernière, l’équipe Mercedes a fait couler beaucoup d’encre dès les essais hivernaux lorsque les médias ont découvert en direct un tout nouveau système ingénieux monté sur la W11 et baptisé DAS (Dual Axis Steering).

Ce système DAS permettait au pilote de tirer sur son volant en début de ligne droite, ce qui avait pour conséquence de rectifier l’angle de carrossage et le pincement des roues avant lorsque la monoplace roulait.

Dans un premier temps, personne ne savait à quoi pouvait servir un tel système, mais rapidement, Mercedes a révélé que les pilotes utilisaient le DAS pour faire monter les pneus avant en température avant le départ de la course ou avant un tour chronométré en qualifications.

Mais si la FIA a permis à Mercedes de conserver ce système sur ses monoplaces pour la saison 2020, il n’en sera pas de même en 2021, puisque le DAS a été jugé illégal par rapport à l’article 10.5.2 de la réglementation technique qui stipule au chapitre « pilotage » que : « l‘alignement des roues avant ne doit se faire que par une fonction constante d’un mouvement de rotation du volant. »

Étant donné que le DAS permet aux roues avant de s’écarter de leur axe principal pour favoriser la chauffe des pneumatiques, cette astuce sera donc illégale à compter de cette saison suite à la modification de cette partie du règlement technique par la FIA.

Lorsqu’on interroge James Allison sur l’utilisation du DAS en 2020 par les pilotes de l’équipe, le Britannique révèle que Mercedes souhaitait l’utiliser davantage lors des week-ends de course, mais que les pilotes ont rencontré des difficultés dans son utilisation.

« Cela a apporté à peu près tout ce que nous espérions. En théorie, nous voulions l’utiliser davantage, dans le sens où le pilote aurait pu l’optimiser d’un virage à l’autre avec des pneus neufs ou vieux. » explique James Allison, le directeur technique de Mercedes, à AMUS.

« Cela aurait influencé le comportement de la direction. Cependant, il s’avère que les pilotes n’ont pas trouvé simple l’utilisation du système. Ce n’était pas aussi clair que de tourner à gauche ou à droite. »

« Peut-être que dans une saison normale avec plus de tests et d’étapes de développement, nous aurions réussi à affiner le système afin que les pilotes puissent l’utiliser encore plus. »

« Mais cela nous aidés à mettre les pneus avant à température pendant les tours de chauffe ou de restart. »

« C’est dommage que nous n’ayons pas pu tout sortir et que cela soit interdit [en 2021], mais nous comprenons qu’il aurait été autodestructeur de forcer tout le monde à partir dans ce développement. »

S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires