Restez connectés

News

De Ferran : « Comprendre les faiblesses de McLaren sera crucial pour aller de l’avant »

Publié

le

© DR

Le nouveau directeur sportif de l’équipe McLaren, Gil de Ferran, affirme que la compréhension des faiblesses chroniques actuelles de l’équipe sera une étape cruciale pour faire évoluer McLaren et l’aider à revenir sur le haut de la grille.

Gil de Ferran remplace depuis la semaine dernière Eric Boullier, qui a été remercié par McLaren en raison des résultats peu flatteurs ces dernières années. Un poste qu’il occupe depuis le Grand Prix de Grande-Bretagne et qu’il compte honorer en offrant à l’équipe britannique les résultats escomptés en s’appuyant sur son expérience personnelle.

« Je pense que je dois le succès que j’ai eu en tant que businessman ou derrière le volant au fait que j’ai vraiment essayé de comprendre quelles étaient mes faiblesses. » explique Gil de Ferran à Motorsport.com.

« Je n’avais pas peur de me regarder dans le miroir et de me dire : ‘J’aurais pu faire mieux ici, j’aurais pu faire mieux là-bas, comment puis-je m’améliorer ? « 

« C’est vraiment le genre de philosophie que j’apporte à mon travail, à l’origine, en tant que conseiller de Zak [Brown, PDG de McLaren], c’est comme ça que je regardais les choses et je continuerai à le faire ainsi, mais avec plus de responsabilités. »

« J’ai réalisé très  tôt dans ma vie que le succès n’arrive jamais seul, vous n’obtenez pas le succès par vous-même. Très peu de gens dans la vie sont capables de réaliser eux-mêmes certaines choses, la plupart d’entre eux font partie d’une équipe. »

« Il est clair pour moi que l’équipe a beaucoup de talents, partout où vous regardez il y a des gars intelligents. Il y a certainement beaucoup de talents et beaucoup de cerveaux. Il s’agit juste de savoir comment former une équipe, travailler ensemble et amener les gens à se sentir concentrés et motivés. »

« C’est ainsi que je travaille personnellement, c’est la philosophie que j’apporte à mon travail. Le domaine clé ici est la communication, la clarté sur certaines choses, je pense que cela nous aidera à aller de l’avant. »

.

News

Sergio Perez : « J’ai pu sauver ma carrière grâce à Force India »

Publié

le

© Racing Point Force India

Après un bref passage chez McLaren en 2013, Sergio Perez admet avec du recul que cette saison passée à Woking fut l’une des pires de sa carrière.

Le pilote mexicain arrivait chez McLaren à un moment charnière, puisque la saison 2013 fut la première durant laquelle l’équipe britannique ne gagnera aucun Grand Prix, avant de continuer à sombrer les saisons suivantes.

Perez avait également la lourde tâche de succéder à un certain Lewis Hamilton, qui venait de rejoindre Mercedes, et allait aussi devoir cohabiter avec le champion du monde 2009, Jenson Button.

« Le futur paraissait merveilleux chez McLaren, mais les choses n’ont pas fonctionné. » admet le Mexicain.

« Cette année-là fut un vrai cauchemar, la voiture était mauvaise et j’étais face à quelqu’un de très expérimenté et qui arrivait à gérer une voiture difficile en la personne de Jenson Button. »

« Dans la première partie de saison, j’étais à la traîne et je subissais sa domination. Dans la seconde partie de la saison, je battais Jenson. »

« Mais tellement de choses catastrophiques sont arrivées chez McLaren cette année-là que j’en avais perdu mon volant, mais j’ai pu sauver ma carrière grâce à Force India. »

Sergio Perez entamera sa sixième saison d’affilée avec Force India en 2019, le pilote mexicain fera équipe avec le Canadien Lance Stroll, qui devrait être confirmé dans les prochaines semaines.

Lire

News

Lewis Hamilton entamera 2019 avec une nouvelle approche

Publié

le

© Lewis Hamilton

Alors qu’il est actuellement au sommet de son art avec un cinquième titre mondial décroché cette saison, Lewis Hamilton pense qu’il va devoir travailler encore plus dur l’an prochain, notamment parce que les petits jeunes vont être au taquet l’an prochain.

En 2019, Max Verstappen devrait être à nouveau compétitif au volant de sa Red Bull, Charles Leclerc sera au volant d’une Ferrari et des petits jeunes comme George Russell et Lando Norris voudront certainement prouver qu’ils méritent leur place en Formule 1.

« Nous allons certainement analyser notre saison à la fin de l’année, parce qu’il y a toujours des domaines à examiner. » déclare Hamilton.

« Nous n’avons pas gagné toutes les courses, il y a eu quelques problèmes au début de la saison et il y a toujours de la place pour l’amélioration. »

« Moi-même, je vais encore travailler dur au cours de l’hiver pour aborder 2019 avec une autre approche. je dois m’y préparer, parce que de nouveaux prétendants au titre vont s’affirmer. »

« Charles [Leclerc] chez Ferrari va être impatient de prouver qu’il a sa place dans un top team, et Max [Verstappen] est toujours affamé de succès, donc, je vais devoir être au sommet de ma forme pour les affronter. »

Lire

News

Magnussen : « Les circonstances étaient un peu merdiques pour Vandoorne »

Publié

le

vandoorne-mclaren-2018-f1

Passé par l’équipe McLaren en 2014, Kevin Magnussen a connu une trajectoire dans sa carrière un peu similaire à celle de Stoffel Vandoorne.

Le pilote danois est resté une saison chez McLaren avant d’être remercié par son employeur et d’être resté loin des circuits de F1 durant une année complète.

Mais en 2016, Kevin Magnussen effectue son grand retour en catégorie reine du sport automobile avec l’écurie Renault, pour qui il pilotera pour une saison.

Vandoorne pour sa part, a rejoint McLaren en 2017, et après deux années passées en fond de classement, le pilote belge rejoindra la catégorie 100% électrique de la FIA l’an prochain [Formule E] où il roulera pour HWA [une filiale de Mercedes].

Magnussen estime que Stoffel Vandoorne mérite amplement sa place en Formule 1 et pense que le Belge est arrivé chez McLaren au mauvais moment.

Le pilote Haas estime même qu’il  pourrait très bien revenir d’ici quelques mois, lorsqu’une opportunité se présentera à lui.

« Ce sport est un environnement très difficile, je pense que Stoffel est un très bon pilote et peut-être a-t-il été perçu comme moins bon qu’il ne l’est en réalité cette année. » déclare Magnussen.

« Je pense qu’il est très bon et qu’il mérite d’être en Formule 1, mais les circonstances étaient un peu merdiques pour lui. »

« C’est bien de faire ce qu’il va faire maintenant, et vous ne devez jamais dire jamais, si vous pouvez revenir en Formule 1, il y a toujours une possibilité. »

Lire

News

La F1 envisage de remplacer quelques courses existantes par de nouvelles destinations

Publié

le

© Renault

Le PDG de la Formule 1, Chase Carey, n’écarte pas l’idée de faire disparaître du calendrier de la F1 les courses disposant d’accords pas suffisamment attractifs pour la discipline.

Liberty Media est devenue propriétaire de la Formule 1 en 2017 et a donc hérité des accords financiers signés entre la F1 et certaines courses par les prédécesseurs.

Si la plupart des courses du calendrier sont quasiment certaines de rester en place encore de nombreuses années, certaines comme le Grand Prix de Grande-Bretagne à Silverstone, ou encore Monza en Italie, pourraient disparaître et être remplacées par de nouvelles destinations dans un futur plus ou moins proche.

Lyberty Media n’a jamais caché qu’elle prévoyait d’élargir le calendrier à 25 courses par saison, et a d’ailleurs annoncé récemment l’arrivée d’une nouvelle destination à partir de 2020, le Grand Prix du Vietnam.

« Nous prévoyons d’élargir notre calendrier au delà de notre calendrier actuel de 21 courses. » déclare Chase Carey. « L’expansion sera modeste, mais nous avons été enthousiasmés par le nombre, la qualité et la diversité des nouveaux endroits intéressés à accueillir une course. »

« Nous prévoyons de remplacer quelques courses existantes où nous avons hérité d’accords peu attrayants par de nouveaux événements où de meilleurs accords pourraient apporter plus de valeur. »

« Nous avons déjà identifié le sponsoring comme étant le domaine où nous prévoyons de faire le plus de progrès d’ici 2020 et cela continue d’être vrai. »

« Dans l’ensemble, nos efforts pour parvenir à des accords prennent plus de temps que prévu, mais nous sommes encouragés par l’enthousiasme et nos efforts commencent à porter leurs fruits. »

« Nous prévoyons de commencer à stimuler la croissance des résultats nets en 2019 et cette tendance devrait se poursuivre en 2020 et au delà. »

Lire

News

Accès gratuit au circuit Paul Ricard le 1er décembre pour le Téléthon

Publié

le

© Morgan Mathurin

Depuis 10 ans le Circuit Paul Ricard s’associe à l’AFM Téléthon à l’occasion de la mobilisation nationale. Cette année le circuit varois ouvrira à nouveau ses portes au grand public le 1er décembre de 10h à 17h en proposant des activités sportives et familiales afin de récolter des fonds pour l’association.

Reprenant le programme qui a fait le succès de cette journée les années précédentes, les équipes du Circuit Paul Ricard, de l’Aéroport International du Castellet et des nombreux partenaires qui jouent le jeu chaque année, proposeront des activités payantes pour petits et grands à partir de 2 euros, 100 % des recettes des activités étant reversées à l’AFM Téléthon. Pour rappel, l’édition 2017 avait été celle de tous les records avec plus de 20 000 euros récoltés.

Des animations à petits prix pour une bonne cause

Pour surfer sur la vague du Grand Prix de France de Formule 1, l’univers F1 proposera une exposition de voiturettes de collection, jeux de réalité virtuelle, photo souvenir dans une monoplace mythique…

Il sera également possible de faire des baptêmes en 4×4, SSV, Can-Am Spyder, side-car, mais aussi de prendre le volant de voiturettes de golf et même d’essayer des Segway sur des parcours aménagés.

L’atelier des pompiers proposera des tours en camion avec sirène et des exercices de manipulation de lance incendie.

Les plus petits pourront tenter de gagner des lots à la pêche aux canards, et essayer de manipuler une mini-pelle de travaux.

Cette année, la piste sera accessible gratuitement de 10h à 17h pour des balades à pied, en vélo ou trottinette (pas de véhicules motorisés, ni rollers).

Enfin la grande tombola permettra aux plus chanceux de remporter des lots prestigieux : accès Spa, baptême de l’air, baptême en F1 biplace, maillot du RCT dédicacé, Google Home, baptême de piste moto..

Également ouverts le 1er décembre, l’Xtrem Park, le Karting et la Boutique du Circuit reverseront 10% de leurs recettes du jour à l’association.

Sur place, restauration en continu avec boissons chaudes, sodas, sandwiches, crêpes… (bénéfices reversés à l’AFM Téléthon).

Lire

News

Lewis Hamilton veut une meilleure connexion entre la FIA, la F1 et les pilotes

Publié

le

© Mercedes-AMG

Le quintuple champion du monde, Lewis Hamilton, a insisté sur le fait que diverses parties de la Formule 1 devraient collaborer plus étroitement lors des discussions concernant les règles pour la saison 2021.

Les responsables de la catégorie reine du sport automobile sont toujours en train de peaufiner les détails du prochain cycle de la réglementation, les règlements sportifs et techniques devant être modifiés afin de produire des courses plus spectaculaires.

Les règles concernant les moteurs sont en passe d’être finalisées, mais des incertitudes subsistent quant à d’autres éléments, tels que les plafonds budgétaires et la composition d’un week-end de Grand Prix.

Les pilotes de F1 ont rencontré le PDG de la Formule 1, Chase Carey, au Brésil, ainsi que le manager sportif de la F1, Ross Brawn, alors que d’autres réunions devraient encore avoir lieu avec les équipes.

« Le GPDA [association des pilotes de Grand Prix] est la plus unifiée de tous les temps. » estime Lewis Hamilton dans un entretien accordé à Motorsport Week.

« Nous partageons tous un intérêt commun et nous n’essayons de tirer aucun autre avantage. Nous essayons de travailler en relation avec Charlie [Whiting, le directeur de course de la FIA]. »

« La communication est donc essentielle, mais pour le moment, la FIA discute avec les responsables du secteur des pneus, Ross [Brawn] est chargé du développement pour 2021, mais ils ne sont pas tous connectés pour le moment et il est important que cela se fasse. »

« Parce que nous pouvons vraiment expliquer ce qui se passe avec la voiture ou avec les pneus et les aider à prendre une direction. Nous sommes comme des ingénieurs pour eux, C’est donc vraiment un élément clé de la discussion. »

« Charlie a été formidable lors de chaque week-end quand nous lui donnions des informations, il les implémente vraiment, parfois lors de la course suivante ou sur des courses ultérieures. »

« Il a donc été très actif en ce sens, mais je sens qu’en arrière plan, pour le sport, nous pouvons être très utiles, donc ils devraient nous utiliser. »

Lire

Copyright © 2018 F1ONLY.fr Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr est référencé sur ActuF1.com Ce site Internet n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits.

12Shares