dates essais hivernaux 2019

Dix choses à savoir sur les essais hivernaux

Les dix équipes de F1 vont participer aux essais hivernaux 2019 à Barcelone dans quelques jours, mais que sont-elles autorisées à faire et à ne pas faire durant ces tests ?

Dans un premier temps, bien que les essais hivernaux donnent chaque année le coup d’envoi de la nouvelle saison de Formule 1, ces tests ne font en aucun cas partie du championnat du monde de Formule 1.

En effet, les essais hivernaux ne sont que des essais privés, certes surveillés par la FIA dans la durée, mais en aucun cas dirigés, organisés ou contrôlés par l’instance dirigeante du sport.

Ce sont en effet les équipes de Formule 1 qui organisent les essais hivernaux avec l’appui des propriétaires du sport, Liberty Média et l’aide de la FIA pour certaines tâches administratives.

Les équipes sont donc très impliquées dans les questions de coût de transport et d’organisation de telles séances d’essais.

Qu’est-ce qui est autorisé pour les équipes ? 

Difficile de  définir exactement ce qu’il est possible de faire pour les équipes, mais elles bénéficient d’une grande souplesse [dans la limite du raisonnable bien-sûr] pendant les essais hivernaux puisque ces séances ne font pas partie du championnat du monde de F1.

Par exemple, une équipe peut très bien tester pendant huit jours à Barcelone une pièce qui serait strictement interdite par la réglementation pendant la saison. D’ailleurs, la plupart des écuries testent des pièces pendant les essais hivernaux qui ne seront jamais introduites sur leur monoplace au cours de l’année.

L’intérêt pour une écurie d’effectuer des tests sur des pièces interdites est double puisque dans un premier temps tout le monde [médias y compris] aura les yeux rivés sur cette équipe pendant les essais. Les sponsors présents sur la carrosserie de la monoplace auront alors droit à leur temps de visibilité négocié avec l’écurie.

Ensuite, le fait de monter une pièce interdite va inévitablement attirer l’œil des experts d’autres équipes sur cette fameuse pièce, ce qui laissera toute la liberté à l’écurie incriminée de developper tranquillement une pièce autorisée pour la saison sur une autre partie de la voiture.

Les commissaires de la FIA, présents pendant toute la durée de ces essais, se feront un grand plaisir de rappeler à l’équipe suspectée de triche qu’elle ne pourra pas utiliser de pièces interdites pendant la saison, mais aucune sanction ne sera donnée.

Pourquoi Barcelone ? 

Les essais hivernaux se tiennent à Barcelone car le circuit espagnol a la particularité d’être positionné non loin des bases de chaque écurie. De plus, le circuit de Catalunya bénéficie en hiver d’un ensoleillement bien plus élevé que dans d’autres parties de l’Europe, ce qui permet aux équipes de developper leur monoplace dans des conditions représentatives de ce qu’elles trouveront en course au cours de l’année.

Autre point important pour les équipes, le circuit de Barcelone offre une certaine diversité de virages sur son tracé, puisque le premier secteur est constitué de virages rapides à fort appui aérodynamique, le second secteur est constitué de virage relativement rapides avec de gros freinages, et le troisième secteur est la partie la moins rapide du tour avec une chicane en guise d’avant dernier virage.

Les essais hivernaux ont déjà eu lieu à Bahreïn dans le passé, mais le coût lié au transport est beaucoup trop important pour les équipes, d’autant qu’il faut également plus de temps pour rapatrier des pièces en provenance de l’usine avec un avion privé, alors qu’à Barcelone, les équipes utilisent des camionnettes pour transporter directement les pièces de l’usine jusqu’au circuit.

Claire Williams, la patronne de l’équipe éponyme, nous expliquait l’an dernier qu’il était « largement plus rentable de faire rouler un camion toute une journée et toute une nuit depuis l’Angleterre jusqu’à Barcelone, que de faire décoller un avion privé », même si ce dernier va naturellement plus vite.

Qu’est-ce qui est interdit pendant les essais hivernaux ? 

Pas grand chose à vrai dire, puisque par définition, ces essais sont privés et sortent du cadre officiel du championnat du monde de Formule 1.

Seule limite, l’utilisation d’une seule monoplace par équipe pour chaque journée de travail, d’une part pour des raisons évidentes de réduction des coûts, mais aussi pour éviter un trafic trop dense sur la piste, ce qui serait contre productif pour toutes les écuries présentes aux tests.

Les essais hivernaux sont là pour tester les limites

Les équipes peuvent y faire de nombreux tests, et c’est d’ailleurs à ce moment précis que les systèmes électriques, composants, moteurs ou encore systèmes hydrauliques des monoplaces subissent des tests extrêmement poussés, au delà de la limite, afin de connaître justement la limite de chaque pièce.

Il n’est donc pas rare de voir des monoplaces en panne sur le bord de la piste pendant les essais hivernaux, chose que nous voyons de moins en moins pendant le championnat du monde.

Barcelone sera la référence pour toutes les équipes

Parce qu’elles auront roulé sur le circuit de Barcelone durant huit journées, les équipes de F1 prendront ce circuit comme référence au cours de la saison.

Au moment de revenir en Europe pour le Grand Prix d’Espagne, les équipes pourront comparer les données acquises cet hiver sur le tracé catalan avec celles recueillies lors du week-end du Grand Prix d’Espagne.

C’est précisément à ce moment-là que les équipes apporteront les premières nouveautés [les fameuses mises à jour] de l’année sur leur monoplace.

Peut-on assister aux essais hivernaux ? 

Bien-sûr, les essais hivernaux sont accessibles au grand public chaque année. Il vous faudra pour cela acheter un ticket spécial pour les tests [à la billetterie en ligne ou sur place au circuit de Barcelone]. Pour acheter vos billets en toute sécurité, c’est par ici que ça se passe.

Autre possibilité, le circuit de Barcelone met en vente des billets pour le Grand Prix d’Espagne qui se déroule au mois de mai, et grâce à ces billets, vous pouvez également venir assister aux essais hivernaux.

Circulez, il n’y a rien à voir ! 

Certes, les essais hivernaux sont accessibles, mais les équipes cachent absolument tout durant ces huit journées de tests. Les essais privés sont le seul moment où les écuries sont autorisées à utiliser les paravents devant leurs garages ou bien à cacher certaines parties de leur monoplace lorsque celle-ci se trouve sur la pit lane.

En revanche, vous pourrez vous balader sur la voie des stands à l’heure du repas, ou bien accéder au paddock grâce à des tickets spéciaux achetés à la billetterie officielle du circuit.

Quelles sont les dates des essais hivernaux ? 

Les essais hivernaux 2019 se dérouleront du 18 février au 21 février pour la première semaine, puis du 26 février au 1er mars pour la seconde semaine.

Peut-on voir les essais hivernaux à la TV ?

Grosse nouveauté cette année, les essais hivernaux [la première semaine] seront diffusés par la télévision britannique Sky Sports [uniquement disponible pour les Britanniques]. Pour les français, il faudra vous abonner au service de Streaming de la F1, le service F1 TV Pro, qui diffusera une grande partie des essais hivernaux.

Du 18 au 21 février, les abonnés pourront regarder huit heures de retransmission en direct depuis le circuit de Catalunya à Barcelone en Espagne, alors qu’un résumé d’une heure leur sera proposé chaque jour. (il n’est pas précisé si la seconde semaine des tests sera diffusée en direct).

Vous pouvez vous abonner à F1 TV Pro (189 euros par an pour la France) en cliquant sur ce lien, vous aurez notamment accès aux archives de la Formule 1.

Y-aura t-il un direct sur F1only.fr ?

Evidemment ! Pour la première fois depuis la création du site en 2016, F1only.fr vous fera vivre les essais hivernaux en direct commenté depuis Barcelone durant les huit journées de tests.

Un live commenté sera disponible pour nos lecteurs à partir du 18 février à 07h00 du matin (heure française) afin de vous faire vivre dans un premier temps la présentation de l’Alfa Romeo C38 depuis la voie des stands du circuit de Barcelone, puis l’intégralité de la première journée de tests, qui débutera à 09h00 pour se terminer à 18h00.

Naturellement, les sept autres journées de tests seront aussi à suivre en direct commenté sur F1only.fr .

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser dans la section des commentaires en bas de cet article, ce sera pour moi un vrai plaisir d’y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Loading…

mick schumacher ferrari driver academy 2019

Schumacher : « Mon cœur a toujours été rouge et le sera toujours »

Romain Grosjean pense qu’il doit attendre 2021 avant de gagner des courses