Domenicali veut rendre la réglementation en F1 « plus simple »

30 octobre 2020

Alors qu’il s’apprête à prendre la tête de la Formule 1 à partir de janvier 2021, l’Italien Stefano Domenicali s’est déjà fixé un objectif : rendre la F1 plus simple avec une stabilité de la réglementation.

A la fin du mois de septembre, la F1 a confirmé que Stefano Domenicali assumera le rôle de directeur général de la Formule 1 à partir du mois de janvier 2021 en remplacement direct de Chase Carey, qui occupera le rôle de président non-exécutif de la F1.

Les fans de longue date de la F1 se souviendront de Domenicali, 55 ans, pour son passage chez Ferrari, l’Italien ayant rejoint la Scuderia en 1991 et est resté dans l’équipe jusqu’au début de 2014.

Au cours de cette période, il a travaillé aux côtés de l’actuel manager sportif de la Formule 1, Ross Brawn, en tant que Team Manager, avant de devenir directeur sportif en 2002, puis Team Principal en 2008.

Plus récemment, il a occupé le poste de PDG de la célèbre firme de voitures de sport Lamborghini, après avoir rejoint la société mère Audi en 2014, agissant également en tant que président de la commission monoplace de la FIA.

Sur le papier donc, Stefano Domenicali semble être le candidat idéal pour diriger la Formule 1 et des premières décisions fortes seront très certainement attendues par les fans et les équipes.

Domenicali débutera à la tête de la Formule 1 alors que la règle du budget capé entrera en vigueur en 2021, avant qu’une toute nouvelle réglementation technique soit introduite à partir de 2022.

Dans ce contexte, Domenicali affirme déjà qu’il souhaite que la catégorie reine devienne beaucoup plus simple à comprendre dans les années à venir et annonce déjà qu’il désire une certaine stabilité dans la réglementation.

« Le budget capé sert à niveler les différences. Il devrait augmenter la compétitivité à un moment où les ressources économiques ne sont plus ce qu’elles étaient. » explique Stefano Domenicali à Sky Sports.

« La F1 est une plateforme de référence maximale d’un point de vue technologique, il faut aujourd’hui revenir à l’émotionnel. »

« Il faut aussi une stabilité de la réglementation et la rendre beaucoup plus simple, maintenant elle est trop compliquée. »

« Nous avons déjà fixé un changement de réglementation en 2022, alors il faudra qu’elle reste stable. »

« La F1 se caractérise par de grands cycles, Ferrari ou Williams ont eu leur cycle dans le passé. Le but est que les cycles deviennent de plus en plus courts et nous devons donc faire un règlement qui garantit que les équipes puissent concourir au même niveau. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.