Eric Boullier : « Je n’ai rien à me reprocher »

1 mars 2019
eric boullier mclaren

Débarqué de chez McLaren l’an dernier où il occupait le poste de directeur sportif de l’écurie britannique, Eric Boullier estime ne rien avoir à se reprocher.

Le Français estime avoir hérité de certaines choses signée par le passé chez McLaren, ce qui ne lui peut-être pas simplifié la tâche dans son travail au quotidien pour diriger l’une des équipe de Formule 1 les plus titrées.

Après trois années de galère avec le motoriste Honda, Eric Boullier espérait une bien meilleure année en 2018 avec l’arrivée de Renault en tant que fournisseur de moteur, mais finalement, l’écurie britannique a une nouvelle fois déçu par son manque de performance et Eric Boullier n’a pas eu d’autre choix que de démissionner de son poste.

« Je n’ai rien à me reprocher. » déclare Eric Boullier, dans un entretien accordé à nos confrères d’Auto Hebdo.

« Quand je suis arrivé chez McLaren, autant j’ai eu certaines libertés pour imprimer ma méthode de travail et reconstruire une équipe technique qui le réclamait, autant j’ai hérité de certaines choses signées, promises ou engagées, avec lesquelles j’ai dû faire et qui ne se sont pas avérées payantes. »

« J’ai mis tellement de temps, d’énergie, d’espoirs dans ce challenge, encore plus en recevant le moteur Renault. Je m’attendais vraiment à ce que ça marche. »

« Même si je ne suis pour rien dans la conception de la voiture, j’ai pensé que j’avais assez donné, que la pression devenait insupportable. Si certains n’ont pas assumé leurs responsabilités, j’ai assumé les miennes. » rappelle le Français.

« Ma vie personnelle ne devait pas souffrir de cette situation. Si certains peuvent et veulent faire mieux que moi, qu’ils lèvent le doigt ! Je suis un racer, pas un politicien. Je n’ai pas fait que des erreurs, même si j’ai dû en commettre, mais j’aurais essayé. »

Désormais ambassadeur pour le GP de France

Eric Boullier fait désormais partie de l’équipe de l’organisation du Grand Prix de France, le Français est devenu la semaine dernière ambassadeur de l’épreuve.

« Je suis heureux et fier d’avoir l’opportunité de collaborer à nouveau avec l’équipe du Grand Prix de France. » a déclaré Boullier.

« J’attache une importance toute particulière à ce Grand Prix de France et j’ai hâte de contribuer au succès de ce grand rendez-vous incontournable du sport automobile français. Je remercie Christian Estrosi pour sa confiance et suis ravi de lui apporter mon expérience et ma détermination. »

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Cesare Ingrassia

Cesare Ingrassia est le directeur de la publication du site d'actualités sur la Formule 1, F1only.fr et du site La Chaine Renault. Véritable passionné, Cesare Ingrassia est accrédité par la FIA et la F1 et se déplace de paddock en paddock pour vous offrir une couverture totale de chaque événement tout au long de la saison.