F1 - Esteban Ocon : "Beaucoup de choses à revoir avant la Turquie"
in

Esteban Ocon : “Beaucoup de choses à revoir avant la Turquie”

Le Français Esteban Ocon a admis après son mauvais résultat en Russie que son équipe allait devoir travailler beaucoup avant le Grand Prix de Turquie, prochaine manche du championnat du monde de F1 (du 8 au 10 octobre).

Quatorzième à l’arrivée du Grand Prix de Russie dimanche dernier, le pilote Alpine n’avait tout simplement pas le rythme pour se battre à la régulière pour des gros points, tandis que l’arrivée de la pluie en fin de course est venue mettre un terme définitif à ses chances de marquer des points pour son équipe.

“C’était probablement l’un des dimanches les plus difficiles de l’année, mais je pense que le point positif a été le départ et les deux premiers tours.” a expliqué Esteban Ocon après le Grand Prix de Russie.

“J’ai gagné quelques places au départ, et j’ai réussi à conserver une bonne position dans les deux premiers tours, mais après, c’était beaucoup plus difficile en termes de rythme. Je perdais du temps par rapport à la monoplace devant moi, et j’étais tout simplement incapable d’attaquer ou bien de défendre.”

“Je pense qu’il y a beaucoup de choses à revoir, il y a pas mal de travail avant d’arriver en Turquie [la prochaine manche de la saison], mais je pense que nous trouverons ce qui n’allait pas lors de cette course pour revenir plus forts lors de la prochaine.”

Ocon faisait partie des pilotes qui ont choisi de rester en piste avec des pneus slicks lorsque la pluie a fait son apparition en fin de course : “C’était risqué de sauter dans la voie des stands, mais c’était aussi risqué de rester sur la piste comme nous l’avons fait.”

“Il était censé pleuvoir comme lors des deux premiers tours [lorsque la pluie est arrivée], mais finalement il a plu davantage. C’était donc clairement une erreur de notre part. Donc, ça n’a pas été la course la plus fluide pour nous en termes de rythme, en termes de décision, également en qualifications. Nous n’avons pas réussi à tout optimiser, donc il y a encore beaucoup de choses que nous devons revoir avant la prochaine course.”

Enfin, le pilote Alpine a admis que pour ce Grand Prix de Russie, il a décidé de partir dans une direction opposée à celle prise par son coéquipier Fernando Alonso en termes de réglages  : “Les voitures étaient très similaires en termes de réglages lors des trois ou quatre dernières courses, mais pour cette course il y a eu beaucoup de différences et nous n’avions pas les mêmes commentaires.”

“Nous avons quelques idées sur le pourquoi du comment, et nous allons chercher à y remédier avant la prochaine course. Il n’y a pas de raison particulière, parce que je me sens bien au volant comme à Monza ou à Zandvoort. Donc, il n’y a pas de raison particulière de mon côté.”

Après le Grand Prix de Russie, Esteban Ocon occupe la onzième place au championnat du monde avec 45 points inscrits depuis le début de l’année, soit 13 de moins que son coéquipier Fernando Alonso.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

3 commentaires

  1. L’année dernière, faute de Ricciardo. Maintenant, il pense que c’est “le set up” qu’il a choisi la raison pour laquelle il n’arrive pas au niveau de son coéquipier. Simplement, Alonso a beaucoup plus de talent. Le meilleur. Je espère qu’Esteban laisse tomber les plaintes (Alonso est trop lente, Alonso a une configuration différente à la mienne…) Alpine a adapté la monoplace à lui, il le faut peut-être un nouveau châssis.

  2. Je serai pas vraiment étonné que l’ingénieur d’Alonso ne communique plus ses réglages à l’ingénieur d’Ocon, sur demande d’Alonso. Pas certain, après Alonso est connu pour détruire tout ces coéquipiers, il a toujours réussi excepté avec Lewis chez McLaren.

F1 - Horner : "Plus Toto s’énerve, plus cela devient amusant"

Horner : “Plus Toto s’énerve, plus cela devient amusant”

F1 - Mattia Binotto admet que la fatigue se fait sentir chez Ferrari

Mattia Binotto admet que la fatigue se fait sentir chez Ferrari