Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

Jeu vidéo

F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Voila plusieurs années que Codemasters peaufine sa licence Formula 1. Un jeu qui se bonifie avec le temps et qui se confirme une nouvelle fois cette année mais qui peine à passer à la Next Gen

F1 - F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Qu’il est difficile d’améliorer une formule qui fonctionne déjà très bien, voila plusieurs années que Codemasters nous gratifie de jeux de F1 tout à fait respectables et se permettant même de donner quelques leçons aux grands jeux de course qu’ils soient de simulation ou d’arcade. Cette année le studio Britannique confirme une nouvelle fois son savoir faire, sans forcément prendre trop de risque mais en ajoutant quelques nouveautés bienvenues que nous vous détaillons dans ce test de F1 2021.

Un menu bien connu

Vous trouverez dans le menu (sobre et efficace) les modes classiques que l’on peut retrouver sur un jeu de F1 et de course en général, Carrière, Course en ligne simples ou classées, Grand Prix afin de configurer votre ou vos week-ends, écran splitté devenu si rare ces dernières années, essais libres sans enjeux afin de se perfectionner, notez que sur ces modes vous pourrez également conduire les F2 de 2020. Enfin, nous trouvons LE mode mis en avant par les développeurs le mode « Point de Rupture » que nous détaillons ci dessous.

Braking Point – Codemasters se la joue « Drive to Survive »

F1 - F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Impossible de passer à coté de « Point de Rupture » le mode de jeu largement mis en avant par les développeurs et le menu du jeu, ce mode étant un pan complet du jeu c’est notre ami Hervé qui s’est chargé de le tester en intégralité.

Ce scénario vous permettra de suivre les débuts du jeune Aiden Jackson à travers l’une des cinq écuries qu’il vous sera permis de choisir à savoir Alfa Romeo, AlphaTauri, Aston Martin, Williams et Haas. Toute votre aventure sera accompagnée par votre manager Brian et votre mère. Du coté « des méchants » vous serez confronté à Casper Akkerman votre coéquipier et Devon Butler votre rival souvent méprisable. Le scénario a la bonne idée de nous surprendre quelque fois, un vrai mode histoire qui renforce les enjeux et qui peut être appréciable pour les nouveaux venus afin de découvrir les coulisses de la F1.

Par vrai mode histoire nous entendons aussi un mode très dirigiste, chaque chapitre représente une mission sur un Grand Prix, ainsi vous ne ferez pas l’intégralité d’un GP avec les essais, les qualifications et la course, vous serez souvent lancé en plein milieu d’un Grand Prix avec un objectif tel que terminer au moins 6ème, maintenir son adversaire derrière soit pendant 4 tours etc… si vous ratez l’objectif, il faudra recommencer l’épreuve car le scénario est réalisé de sorte à respecter les objectifs demandés.

A tel point que si vous finissez par exemple 1er d’une course où vous aviez pour objectif de finir au moins 6ème vous réussirez donc la mission mais vous n’aurez pas plus de félicitations que cela ni forcément le plaisir de voir Jackson monter sur le podium. L’histoire reste bien réalisée et chaque épreuve nous donne envie d’avancer afin d’en savoir plus sur l’avenir de notre avatar.

Concernant les libertés qui nous sont offertes (beaucoup, beaucoup,  moins larges qu’en mode carrière), nous pouvons modifier la stratégie de course et les pneus pour courir, la communication entre Jackson et l’équipe est agréable à suivre que ce soit en cinématique ou à la radio, on se sent vraiment accompagné, en revanche dans le mode se concentrant sur l’histoire il peut y avoir quelques manques d’informations pour la stratégie de course, par exemple, à la vue des conditions météorologiques notre testeur Hervé a décidé de passer des pneus pluie pour disputer la course et il se trouve que des pneus intermédiaires auraient été largement suffisants mais il n’a eu aucune indication à la radio pour l’orienter en ce sens.

Cette petite contrariété n’entachera en rien l’expérience vécue qui reste avant tout un mode histoire agréable à suivre permettant de se familiariser au monde de la F1 mais qui peut également représenter un vrai défi via 3 niveaux de difficulté, facile, moyen et difficile.

Le gameplay

F1 - F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Concentrons nous sur la partie névralgique d’un jeu de F1, le gameplay et la sensation de conduite. Mettons tout de suite les choses au clair F1 2021 comme ses prédécesseurs est un jeu de F1 qui peut être très accessible ou à l’inverse très exigeant en fonction du mode de conduite que vous aurez calibré et des aides et assistances appliquées ou supprimées.

Pour comprendre les différence, nous avons fait un test très simple, nous avons configuré un mode de conduite arcade avec toutes les aides et assistances connectées et avons passé la manette à un néophyte. Loin de faire des temps honorables notre cobaye n’aura fait qu’une sortie de piste et n’aura fait aucun tête à queue… les aides sont très très très poussées, vous pouvez très bien arriver pied au plancher dans le premier virage et la monoplace freinera quasi seule et amorcera son virage, très bien pour les débutants et pour découvrir les circuits.

Cependant, soyons clair le plaisir de conduite est proche de zéro. Nous ne saurons que vous conseiller si il s’agit de votre premier jeu de F1 de désactiver au moins l’aide au freinage et à la direction et pourquoi pas passer l’antipatinage en intermédiaire afin d’avoir quelques sensations de conduite grisantes après quelques heures d’apprentissage.

Votre humble serviteur étant un pro du jeu vidéo (hem hem..) nous avons désactivé toutes les aides afin d’être en mode simulation. Par rapport à F1 2020 nous avons trouvé la conduite globalement plus difficile.

Cesare notre chef de rédaction, a trouvé par exemple le train arrière très baladeur, avec la découpe de la partie arrière du fond plat comme l’exige la réglementation 2021 bien retranscrite impliquant une monoplace qui aura moins d’appui et donc une première heure de jeu ou nous avons arrêté de compter les têtes à queue.

De mon coté, ce sont les surfaces de piste qui m’ont marqué. Si vous êtes trop gourmand sur un vibreur ou si vous mordez l’herbe le jeu sera intransigeant, une fois cela compris, les accélérations seront mieux dosées, les virages mieux appréhendés, la concentration n’en est que renforcée et je n’en demandais pas moins.

Car oui la conduite est extrêmement grisante. Pour faire simple, F1 2021 est le jeu de course sur lequel le plaisir de boucler un tour qualif est le plus gratifiant, on a rapidement les mains moites, on souffle souvent en sortie de virage et les enchainements sont un vrai régal. Le transfert de charge et très fidèle. Pour être clair, après quelques heures vous comprendrez vite quels réglages de la voiture affiner pour supprimer telle ou telle contrariété de conduite et ce de manière assez naturelle. Un très beau travail de Codemasters sur ce point.

Manette ou volant?

Une question qui revient souvent autour des jeux de F1, « dois-je me procurer le jeu si je n’ai pas de volant ». A vous de juger, mais une chose est certaine, il est dommage de se priver du jeu sous prétexte que vous n’avez pas de volant. Il ne faut pas se voiler la face, le jeu en mode simulation est fait pour être joué au volant, Codemasters a travaillé pour et cela ce ressent, difficile de donner un ressenti à la vue des nombreuses références plus ou moins onéreuses de volants mais oui les sensations seront optimales avec.

Cependant, encore une fois Codemasters a fait une excellente avancée au cours des dernières années en terme de sensations à la manette, les surfaces sont très bien retranscrites, vous sentez la monoplace partir et la limite à ne pas dépasser, le feeling est là, clairement. La plus grande partie de mon test aura été réalisée à la manette par simplicité et je n’ai jamais ressenti une frustration lors de mes (longues) sessions. Seul petit regret, la direction sera toujours plus rigide qu’au volant et les premières heures seront marquées d’à-coups avant d’apprendre à être plus fins avec les Joysticks.

Cesare pour sa part a fait l’intégralité de ses sessions en mode expert et au volant sans aucune aide activée et si il lui a fallu un petit temps d’adaptation face aux monoplaces plus survireuses que l’année dernière, le plaisir de jeu et le ressenti auront été décuplés par rapport à une manette.

La technique

F1 - F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Difficile de juger F1 2021 sur sa technique et ce pour deux raisons, la première est que le jeu est sorti sur Old Gen et New Gen (PS4 – Xbox One / PS5 -Xbox Series S-X). Sur PS4, le jeu est sensiblement le même qu’en 2020, certaines textures sont plus fines mais arrivant en fin de génération, les machines semblent atteindre leurs limites.

Sur Xbox Series X, support sur lequel j’ai moi-même réalisé le test, on souffle le chaud et le froid. Il faut tout d’abord savoir que les patchs Next Gen ne sont pas encore déployés sur PS5 et Xbox Series S-X, mon jugement évoluera donc avec le temps mais détaillons tout de même les performances.

En session de gameplay le jeu est beau, les textures sont lisses, la sensation de vitesse est bonne, la modélisation des monoplaces est excellente, idem pour les pistes. Concernant les pilotes, le rendu est propre sans atteindre le photoréalisme, petit regret sur les mécaniciens en revanche ou l’on sent un travail clairement plus rapide sur le traitement des modèles. Si vous prenez le temps de regarder les petits détails comme les reflets par exemple, les gommes, la poussière, l’herbe, l’adage « le diable est dans les détails » prend alors tout son sens, un travail minutieux a été accompli et l’immersion en est renforcée.

Réel avantage, le jeu tourne en 60 fps (images par secondes) en session de jeu et ce de manière constante quoi qu’il se passe à l’écran, un confort sans précédent et l’on a du mal à revenir en arrière après cela.

En revanche j’espère grandement un patch corrigeant les replays, ces derniers tournent en 30 fps, avec des bugs de luminosités flagrants (une luminosité qui baisse d’un coup au moment du départ par exemple) et un rendu loin d’être naturel dans l’aspect global du replay même si les ralentis sont très propres. Attention, cette contre-performance n’entache en rien l’expérience de jeu car il s’agit que des replays.

Pour terminer sur l’aspect technique sur Next Gen, le jeu est globalement beau, on peut se surprendre sur une passe d’arme à se dire avec plusieurs monoplaces « Ouais, c’est quand même super propre », il s’agit à ce jour (pour moi) du plus beau jeu de F1, seul concurrent dans sa discipline cela étant…

En revanche, le patch Next Gen sera nécessaire pour justifier de repasser à la caisse par exemple, la différence n’est pas flagrante sauf sur la fluidité et un certain Forza Horizon 5 ou un Gran Turismo 7 ne vont pas tarder à débarquer en guise de vitrine technologique, la comparaison risque d’être douloureuse pour F1 2021.

Mode carrière en coop – jamais sans mon coéquipier ennemi juré

F1 - F1 2021 : le test complet (+ infos sur patch 1.04)

Nous n’allons pas entrer en détail dans le mode carrière solo (pilote ou écurie) qui ressemble en grande partie au mode de 2020 et qui vous permet de gérer dans les moindres détails la carrière de votre pilote ou le développement de votre écurie, en revanche impossible d’écrire ce test sans vous parler du mode carrière coop.

Les choses sont simples sur le papier, il s’agit d’un vrai mode carrière mais intégralement jouable à deux. Au lancement du mode, le jeu vous proposera deux sous-modes « coop » dans lequel vous serez forcément dans la même écurie ou bien le mode « contrat » où votre partenaire pourra partir chez la concurrence, il s’agira du mode apportant le plus de piment, où l’on peut très bien jouer la coopération dans une écurie et progresser ensemble ou tout simplement être un vrai rival de votre acolyte, le tout avec l’intégralité des réglages, contrats, R&D (qui peut être automatisée). Une excellente feature qui permettra soit une vraie complicité soit une vraie rivalité et de belles engueulades, la tension monte au fil du championnat et l’on ressent vraiment un enjeu monter en puissance. Grisant.

Néanmoins soyez avertis, ce mode prend du temps et il faut être sur la même longueur d’onde avec votre partenaire de jeu, si vous passez 30 minutes en essais avec les missions proposées pour améliorer la monoplace et que votre acolyte automatise ces taches le temps lui semblera long. Exemple concret : pour tester un maximum de circuits en coop j’ai lancé le mode Grand Prix et j’ai programmé des week-ends plutôt courts mon partenaire n’étant pas disponible 3H d’affilée.

Les petits réglages qui font gagner quelques dixièmes

Quand on a un bon jeu entre les mains on se doit de lui trouver quelques défauts que nous n’avons pas cités plus haut. Deux choses m’ont marqué au cours de ces heures de jeu. La première est l’absence de « vraies » musiques dans les menus, on se contentera de quelques musiques d’ascenseurs entêtantes franchement pas agréables, je pensais qu’avec l’arrivée d’Eletronic Arts en tant qu’éditeur nous aurions eu le droit à une playlist variée mais il n’en est rien.

Enfin, je regrette la disparition des voitures de légende, un vrai plus qui rend hommage à certaines monoplaces. A contrario vous pourrez embaucher des pilotes de légende dans le mode « Mon Écurie » si vous vous procurez l’édition Deluxe du jeu, vous pourrez ainsi manager Michael Schumacher, Ayrton Senna, Alain Prost, Jenson Button, Nico Rosberg, David Coulthard et Felipe Massa.

Vous serez peut être surpris en lançant le jeu de ne pas retrouver les circuits de Portimao, Imola et Djeddah sachez qu’ils seront implantés via un DLC gratuit dans les prochaines semaines.

Le patch 1.04 déjà disponible

Depuis ce lundi 19 juillet, le patch 1.04 est déjà disponible sur PC, PlayStation et arrive très bientôt sur Xbox. Ce patch comprend :

  • Résolution d’un problème où les utilisateurs subiraient une sauvegarde corrompue s’ils modifiaient la livrée de leur monoplace à partir du siège social de MyTeam. Les sauvegardes précédemment corrompues à cause de ce bogue pourront être reprises après l’application du correctif.
  • Sur PlayStation 5 uniquement : Codemasters est conscient d’une certaine instabilité dans le jeu pour un nombre limité d’utilisateurs sur PS5 concernant le Ray Tracing qui a donc été désactivé temporairement pour favoriser la stabilité. Codemasters vise  à réactiver cela le plus rapidement possible et fournira une mise à jour en temps voulu.

Image

Conclusion

Pour tester convenablement le jeu nous nous sommes mis à pas moins de 3 personnes, preuve que même si le renouvellement n’est pas énorme, le contenu du jeu lui l’est.

Ce que nous apprécions particulièrement c’est l’offre que propose F1 2021, que vous souhaitiez faire de longues sessions seul ou avec un ami, vivre une saison complète, découvrir la F1 et ses rouages via un scénario ou simplement prendre du plaisir sur vos pistes préférées, vous trouverez votre bonheur dans d’excellentes conditions.

Pour confirmer ce positionnement, le jeu peut très bien être mis entre les mains d’un parfait débutant à la manette (désactivez l’aide au freinage et à la direction!) comme d’un avide de simulation au volant, une approche très appréciable notamment pour la F1 qui veut voir son public s’élargir.

Enfin, même si nous avons réalisé de longues sessions de jeu pour tester de multiples réglages nous en sommes toujours sortis avec le sourire preuve que F1 2021 fait exactement ce qu’on lui demande et de manière honorable, nous donner du plaisir. A vous de jouer maintenant puisque F1 2021 est déjà disponible depuis le 16 juillet.

Bande annonce de sortie F1 2021

2 Commentaires

2 Comments

  1. Rémy Calame

    21 juillet 2021 à 19:36

    Bonsoir Bruno, nous vivons en effet un grand duel qui restera historique et comme tous les duels il y aura des faits de course et les débats qui iront avec. Nous ne sommes pas encore à la mi-saison nous aurons donc le droit à encore de très belles batailles.

  2. HUET BRUNO

    20 juillet 2021 à 21:22

    Bonsoir Rémy je suis aussi grand fan de f1 après avoir vu ce gp d Angleterre ou ce fut tragique pour l un et heureux pour l autre et en espérant ne pas revoir cela car ce sont 2 grands champions que les batailles soient belles jusqu’à la fin de l’année quand pensez vous?

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pourriez aimer

Grand Prix de Russie

Lors de la dernière course disputée à Monza, le pilote Red Bull Max Verstappen a écopé d'une pénalité de trois places sur la grille...

Grand Prix de Russie

Quinzième manche du championnat 2021 de Formule 1, le Grand Prix de Russie se déroule ce week-end sur le tracé de Sotchi (du 24...

Saison 2022

Le développement de la monoplace 2022 de Ferrari progresse bien selon le directeur de l'équipe italienne. La mise en production du châssis ne devrait...

Grand Prix de Russie

Le pilote Red Bull Max Verstappen a répondu indirectement à son rival Lewis Hamilton, qui affirmait ce jeudi à Sotchi que le Néerlandais a...

Grand Prix de Russie

Le Monégasque Charles Leclerc sait déjà qu'il devra prendre le départ du Grand Prix de Russie depuis le fond de la grille ce dimanche...

Grand Prix de Monaco

C'est un changement historique qui se profile à l'horizon, puisque la Formule 1 ne roulera plus le jeudi en Principauté de Monaco à partir...

Grand Prix de Russie

Pierre Gasly estime que son équipe - qui se bat pour la cinquième place au championnat - pourra être compétitive durant toutes les courses...

Grand Prix de Russie

L'équipe Alpine en est à treize arrivées consécutives dans les points depuis le début de la saison 2021, ce qui fait dire au directeur...

Annonce

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1 - 2021 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.