Restez connectés

Bonjour, que recherchez-vous ?

F1 2022

Russell trouve difficile de développer une F1 2022 sans pouvoir rouler sur piste

George Russell a commencé à travailler sur le développement de la Williams 2022, mais le Britannique souligne la complexité de développer une monoplace avec laquelle ont ne peut pas encore rouler en piste

George Russell (GBR) Williams Racing. Austrian Grand Prix, Thursday 1st July 2021. Spielberg, Austria.

La F1 introduira son plus grand changement technique depuis l’introduction des unités de puissance hybrides V6 en 2014 à partir de l’année prochaine, remaniant la conception des monoplaces et les performances aérodynamiques.

Les F1 2022 devraient devenir plus lentes de quelques secondes par tour qu’elles ne le sont actuellement, mais elles devraient aussi être plus compétitives pour permettre une meilleure course roue à roue.

Le pilote de Williams, George Russell a déclaré qu’il n’était pas énormément impliqué dans le développement de la voiture 2022 de l’équipe Williams, mais avait terminé quelques premiers travaux sur simulateur qui ont montré à quel point les F1 seront différentes l’année prochaine.

“C’est encore un peu tôt, mais il faut construire les fondations.” a déclaré Russell ce jeudi à Spielberg en Autriche.

“Du point de vue du pilotage, vous donnez constamment des commentaires sur la monoplace de cette année pour ce que vous voulez voir sur la voiture de l’année prochaine. Mais c’est un jeu complétement différent parce que je pense que l’année prochaine sera l’un des plus gros changements dans la réglementation de la Formule 1.”

Pour le moment, je suppose que c’est la même chose pour toutes les équipes, qui essaient de trouver leurs marques et de comprendre où elles peuvent exploiter et trouver plus de performances. Mais jusqu’à ce que nous allions sur la piste pour les premiers tests de l’année prochaine, personne n’en aura la moindre idée.”

Les premières impressions de Russell d’après ce qu’il a pu ressentir dans le simulateur sont que la monoplace devrait être certainement plus apte à courir en peloton, mais le Britannique ne peut – pour le moment – que se fier aux chiffres puisque personne ne pourra faire rouler ces monoplaces 2022 avant les essais hivernaux en début d’année prochaine.

“Je pense que ce sera plus bénéfique pour les pneumatiques parce qu’il y aura moins d’air sale et les pneus surchaufferont probablement moins. Nous aurons des pneus 18 pouces, donc il faut modéliser tout ça et faire un changement aérodynamique important pour voir comment cela affecte la dynamique de la voiture toujours sans avoir fait un seul tour en piste pour recueillir des données réelles, c’est difficile.”

“Je suppose que cela se jouera à la qualité de la corrélation [des données] entre chaque équipe. Je pense que si une équipe a une bonne corrélation entre le CFD et la soufflerie, puis ensuite sur la piste, elle devrait être dans une bonne position.”

“Je pense qu’elles pourront faire confiance à leurs chiffres, alors que pour des équipes qui ne peuvent probablement pas faire autant confiance aux chiffres, elles seront légèrement en retrait.”

Pressenti pour rouler chez Mercedes la saison prochaine, George Russell n’a toujours pas signé le moindre contrat pour 2022.

Laisser un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

© F1only.fr News F1 24/7 - Toute l'actualité de la Formule 1. 2015-2023 - Tous droits réservés/Reproduction totale ou en partie interdite. F1only.fr n’a aucun lien avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. et son contenu n’est ni approuvé, ni parrainé par ces entités. Les termes F1, FORMULE UN, FORMULE 1, FORMULA ONE et FORMULA 1 et toute combinaison de ces termes ainsi que les logos exploités en relation avec le Championnat du Monde de Formule Un sont la propriété de Formula One Licensing B.V. Ils ne peuvent être utilisés de quelque manière que ce soit qui impliquerait un lien officiel avec Formula One Group, la FIA, le Championnat du Monde FIA de Formule 1 ou Formula One Licensing B.V. Cette dernière se réserve le droit d’agir en cas d’une atteinte quelconque à ses droits. En qualité de média spécialisé sur la F1, F1only.fr est accrédité sur les GP de Formule 1 tout au long de la saison.